Actualités

La plainte contre le Général Konaté, jugée non recevable : «C’est un déni de justice», dénonce Saikou Yaya Diallo

Huit ans après le massacre perpétré au stade du 28 septembre, un collectif de victimes a porté plainte contre le Général Sékouba Konaté,  ministre de la Défense au moment des faits.

 Saikou Yaya Diallo, président du Centre de Promotion des Droits de l’Homme (CPDH), vient de révéler que le Tribunal de Première Instance (TPI) de Dixinn a prononcé une ordonnance de non-recevabilité pour cet autre dossier. 

Joint  en début de soirée par la rédaction de Mosaiqueguinee.com, le président du Centre pour la Promotion et la Protection des droits de l’Homme a parlé de déni de justice.

«Le collectif de cinq victimes du massacre du 28 septembre a porté plainte contre Général Sékouba Konaté au tribunal de Dixinn. Le procureur Sidy Souleymane N’Diaye avait déclaré la plainte recevable. Mais à notre fort étonnement, vendredi dernier, le juge du tribunal de Dixinn a pris une ordonnance de non-recevabilité pour invoquer tout simplement qu’il ignore la filiation de M. Sékouba Konaté alors que ce dernier a dirigé ce pays pendant un temps… Quand un magistrat prétend qu’il ignore la filiation d’une telle personnalité,  pour nous, cela constitue un déni de justice », a déclaré Saikou Yaya qui a par ailleurs ajouté que le pool de juge constitué à cet effet, a interjeté appel auprès de la cours d’appel de Conakry pour demander l’annulation de cette décision.

«Cette décision de la justice renforce notre sentiment que cette situation est manipulée. Konaté bénéficie d’une immunité, nous ne savons pas pourquoi», a-t-il ajouté.

Affaire à suivre !

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top