Actualités

Lutte contre la poliomyélite en Guinée : le point avec Dr Moustapha Dabo, coordinateur du programme élargi de vaccination

L’humanité vient de célébrer la journée internationale de la lutte contre la poliomyélite. En Guinée, le gouvernement et ses partenaires, dans la lutte contre cette maladie, entendent passer par le renforcement de l’immunité des enfants de moins de cinq ans.

Sur les ondes de la radio nationale, Dr Moustapha Dabo, coordinateur du programme élargi de vaccination  (PEV), est revenu sur les efforts en cours pour la réussite de l’Etat et de ses partenaires  dans cet autre combat.

«Beaucoup de progrès ont été accomplis sous le leadership du ministère de la santé, avec l’appui de ses partenaires. Ces progrès ont porté notamment sur l’organisation des campagnes de vaccination. Ceci a permis de renforcer l’immunité chez les  enfants de moins de cinq ans dans le pays, et de renforcer également la collaboration avec d’autres départements ministériels concernés, pour la riposte contre la poliomyélite. En termes  d’appui, dans la totalité des centres  de santé, nous avons les réfrigérateurs solaires, nous avons aussi la disponibilité qui a été améliorée en termes de vaccin… Nous avons quelques localités où l’immunité n’est pas forte chez les enfants. C’est pourquoi avec l’appui des partenaires, nous continuons à organiser des campagnes de vaccination», a déclare l’invité.

Des campagnes son prévues pour intensifier la vaccination. «Avant la fin de cette année, nous avons deux autres campagnes qui sont planifiées. Du 27 au 30 octobre, nous allons organiser une campagne de vaccination contre la poliomyélite sur toute l’étendue du territoire national. La  cible, ce sont les enfants de moins de cinq ans. Au total, nous avons plus de 3.000.000 d’enfants de moins de cinq ans, concernés par cette campagne. Un mois après, c’est-à-dire au mois de novembre,  nous allons organiser une autre campagne qui sera la dernière campagne pour cette année. Aujourd’hui, nous sommes prêts pour l’organisation efficace de cette campagne du 27 octobre. Les superviseurs ont été déjà orientés et ils sont en train d’aller sur le terrain, tous les districts sanitaires ont été approvisionnés en vaccins et matériels de vaccination, les ressources sont disponibles à tous les niveaux.  Le lancement officiel est prévu ici à Conakry, dans la commune de Dixinn, précisément au centre de santé Maciré», rassure-t-il.

La bonne nouvelle, dira Dr Moustapha Dabo, c’est que depuis 2015, nous n’avons identifié aucun  cas de poliomyélite dans notre pays. L’espoir est permis pour que, dans les années à venir, l’humanité soit complètement débarrassée de cette terrible maladie, conclut-il.

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top