A LA UNE

UFDG : la coordination Haali Poular a-t-elle facilité le retour de Lamine Diallo et Mamadou Barry ? (Interview)

Lamine Diallo et Mamadou Barry, deux anciens cadres de l’UFDG, exclus du parti dirigé par l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, ont signé leur retour. La Coordination Haali Poular ou d’autres forces morales auraient-elles facilité ces retours ?  Peut-on s’attendre à un retour de Bah Oury ? Des questions que nous avons posées à M. Sékou Chérif Fadiga. Membre du bureau politique de l’UFDG, c’est lui le porte-parole du parti.

Lisez !

Mosaiqueguinee.com : après Lamine Diallo, l’acte de réintégration de Mamadou Barry à l’UFDG vient d’être signé par Cellou Dalein Diallo, pouvez-vous nous dire comment leur retour a-t-il été obtenu ?

Sékou Chérif Fadiga : permettez-moi de vous faire observer que l’UFDG est une grande formation politique, au sein de laquelle la liberté d’expression et les prises de positions sont garanties. Mais l’esprit de discipline est essentiel dans toute organisation humaine et c’est bien pourquoi, toutes les formations politiques se dotent d’un règlement intérieur. Bref, il est arrivé un moment où ces deux compagnons de lutte ont enfreint aux règles de discipline de notre parti. C’est la raison de leur exclusion. Maintenant qu’ils reconnaissent eux-mêmes leurs fautes et qu’ils ont présenté des excuses tout en réaffirmant leur désir de servir loyalement le parti, il n’y a pas de raison qu’ on leur refuse cette réintégration. Ils ont été dans l’erreur, ils se rétractent, et nous repartons ensemble.

Mosaiqueguinee.com : quel a été le rôle des sages ou de la Coordination du Haali Poular dans ces deux retours ? Pensez-vous que ces cadres puissent avoir une réintégration facile auprès des autres membres du Bureau exécutif ?

Sékou Chérif Fadiga : lorsque vous me parlez de Haali Poular par rapport à l’UFDG, je me sens heurté car je sais qu’aucune décision concernant notre parti ne se prend à ce niveau et le président de l’UFDG est extrêmement vigilant là-dessus pour ne rien céder sur les principes. Nous sommes à la bonne écoute de toutes les forces morales et spirituelles de notre pays, sans aucune exclusive. Si demain, la Coordination Mandingue ou de Basse Guinée, de la Guinée Forestière et pourquoi pas de la Moyenne Guinée, se propose de servir de bons offices, l’UFDG sera à sa disposition pour examiner ce qui est acceptable. Mais ne croyez point que les problèmes de l’UFDG se règlent à la Coordination Haali Poular.

Mosaiqueguinee.com : est-ce possible que Bah Oury aussi revienne, s’il le souhaite ?

Sékou Chérif Fadiga : j‘ai appris qu’ il n’y a pas de « JAMAIS  » en politique. Personne au sein de la direction nationale de l’UFDG ne fait du cas Bah Oury un problème personnel. Je vous fais remarquer que pour ceux-là qui ont été réintégrés, il a bien fallu qu’ils reconnaissent leurs fautes, qu’ ils s’excusent et promettent de travailler en toute loyauté pour le parti. Demandez à M.Bah Oury s’il est dans un tel état d’esprit, et après, nous verrons. J’ajoute simplement que nous ne sommes pas naïfs pour ceux qui se tromperaient de jugement à notre endroit.

Interview réalisée via Messenger  par Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top