Actualités

Liberté de la presse : des journalistes blessés par des gendarmes à Conakry

Plusieurs journalistes ont  été malmenés ce mardi, 31 octobre 2017  par des gendarmes à l’escadron mobile numéro 3 de Matam. Ces confrères étaient allés  apporter leur soutien  au Coordonnateur du Groupe de Presse Gangan, Aboubacar Camara, pratiquement en prison depuis plus de 24 h. 

Richard Tamoné, un reporter  du journal L’Indépendant rapporte  que les gendarmes  ont refusé l’accès aux journalistes qui tenaient à  constater de visu les conditions détention de  leur confrère.

«C’est ce refus  qui a provoqué des échauffourées entre les gendarmes et les journalistes. J’étais surpris de voir  les gendarmes  se ruer sur les journalistes  en les bastonnant avec force», a affirmé Richard Tamoné   .

Plusieurs confrères ont été  blessés, certains ont perdu leurs instruments de travail. Parmi les victimes, il y en a qui  sont encore sous le choc de ces violences. 

Hassane Kolié

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top