A LA UNE

Vers la libération du journaliste Aboubacar Camara : une délégation en route pour Sékoutoureya

Après plus de 24 h passées dans une sorte de prison qui ne dit pas son nom, l’Administrateur général du groupe de presse Gangan, devrait être mis en liberté ce soir. C’est du moins ce que nous rapportent des sources concordantes. Le Président de la République, l’un des premiers d’ailleurs à pointer du doigt la radio  Gangan Fm suite aux rumeurs annonçant sa mort, n’aurait même pas encore écouté l’élément sonore incriminé.

Selon nos informations, une délégation serait en route pour le palais présidentiel, afin de présenter l’élément au Chef de l’Etat. Selon ce qui se dit dans le milieu de la presse, nos confrères de Gangan n’ont jamais annoncé la mort du Président.

Le même élément avait été déjà transmis à la Haute Autorité de la Communication (HAC) qui, depuis plus de 24 h, est restée muette malgré l’arrestation et la dentition de l’administrateur général du groupe Gangan et les multiples appels à l’action venant de la corporation.

Ce mardi, plusieurs journalistes ont été blessés par des gendarmes à l’escadron mobile numéro 3, où ils étaient allés s’enquérir des conditions de détention de leur confrère.

Nous y reviendrons !

M’Bonet

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top