Actualités

Projet de Filets Sociaux : les ménages bénéficiaires du projet forment des groupements coopératifs.

Le Projet de Filets Sociaux Productifs apporte de l’aide aux personnes vulnérables à travers ses composantes Travaux à Hautes Intensités de main d’œuvre et Transferts Monétaires, soutenues par les programmes d’accompagnement sur les aptitudes à la vie quotidienne au changement de comportement. Les ménages bénéficiaires sont formés par les Pairs Educateurs du projet sur des thématiques axées sur l’Education Financière, les notions de groupement, la santé ainsi que sur des notions de Développement de la Petite enfance.

Les sessions de formation sont dispensées en langues locales à l’aide de boites à images qui sont déroulées en Assemblée Villageoise, détaillées lors des causeries en groupe et vérifiées lors des Visites à Domicile. Ces activités enregistrent un taux de participation supérieur à 90%.

Ainsi, dans le souci de s’assurer de la bonne administration des modules de formation par les Pairs Educateurs, la Coordination du projet a initié une mission de supervision qui s’est tenue du 9 au 18 Septembre 2017 et conduite par la Spécialiste en Mesure d’Accompagnement du projet avec la participation du chargé de communication du Ministère du Plan et de la Coopération International et d’un membre du Réseau des Journalistes Guinéen pour la Protection Sociale. La mission s’est rendue dans les localités de Kindia, Dalaba, Pita, Kissidougou, Guéckédou et Macenta.

Sur le terrain, les missionnaires ont été ravis de constater que les ménages bénéficiaires mettent en pratique les enseignements reçus sur les notions de groupements. C’est le cas du district de Walia dans la sous-préfecture de Linsan où cinq (5) groupements dynamiques ont été créés impliquant 600 personnes.

Les groupements formés à Walia ont investi dans l’agriculture à travers la réalisation de champs de pastèque, de manioc, d’aubergine et la saponification. A cela s’ajoute les initiatives d’investissement individuel par ménage qui se résument le plus souvent par l’élevage qui varie de 1 à 5 chèvres ou de 1 à 3 moutons.

Par ailleurs, la Cellule de Filets Sociaux, soucieuse de la réussite de ces groupements leur apporte un accompagnement dans l’obtention d’agrément et l’ouverture de compte dans les institutions de microfinances ainsi que dans la conduite de leurs activités.

Dans toutes les localités visitées, les populations adhèrent aux objectifs du Projet de Filets Sociaux Productifs et sont motivées dans la création d’activités génératrices de revenus. Des pratiques prometteuses allant dans le sens de la création de richesses verront le jour très prochainement dans toutes les préfectures bénéficiaires du Projet.

Service Communication

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top