Actualités

Monnaie unique dans l’espace CEDEAO avant fin 2020 : le gouverneur de la BCRG, optimiste

La deuxième édition du forum international sur les finances publiques se poursuit à Conakry.  A cette occasion, le gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), Lounceny Nabé, l’un des pannelistes, s’est prononcé sur la question de la monnaie unique dans l’espace Ouest-africain.

Depuis 1999, rappelle Lounceny Nabé, il a décidé de former deux blocs de pays dans l’espace CEDEAO. « L’UEMOA (Union Monétaire Ouest Africaine) étant mise en place, il a été question de créer la ZMAO (zone monétaire de l’Afrique de l’ouest), pour créer les conditions d’une convergence beaucoup plus faciles entre deux zones monétaires… On a évolué avec cette conception jusqu’à ce que les chefs d’Etat se soient réunis à un sommet extraordinaire en 2013. Ils ont décidé à cette occasion de prévoir la disparition de la Zmao pour créer l’Institut monétaire de la CEDEAO, dont la dernière réunion s’est tenue le 17 octobre dernier à Niamey», dira Lounceny Nabé.

Le président Alhassane Ouattara, poursuit le gouverneur de la BCRG, a demandé à ce  que le processus soit accéléré. « Pour l’instant, la voie semble tenable pour l’horizon 2020 », dira-t-il.

Selon Lounceny Nabé, l’idée est qu’à partir de 2020, les premiers pays à pouvoir remplir les critères édités à cet effet, constituent le premier noyau de la monnaie unique. « Les autres pays rejoindront le train en marche petit à petit», conclut le gouverneur de la BCRG.

Alhassane Djigué

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top