A LA UNE

Mines/Promotion des entreprises locales et préservation de l’environnement : trois questions au ministre Magassouba

Du 09 au 11 novembre 2017, Conakry a abrité la deuxième édition du Forum International sur les Finances Publiques.

Un rendez-vous qui a vu des ministres et autres responsables de secteurs différents se relayer pour discuter des différentes thématiques.

Le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, qui en était d’ailleurs l’un des pannelistes, a été interrogé par des journalistes en marge de cette rencontre.

Interrogé par des journalistes à l’occasion de cet événement, le premier responsable de la mise en place de la politique minière a évoqué quelques défis persistants dans le cadre notamment de la promotion des entreprises locales et de la protection de l’environnement par les exploitants. Le ministre Magassouba a aussi levé un coin de voile sur  des actions en cours pour pouvoir surmonter lesdits défis.

Lisez !

De la promotion des entreprises locales 

Nous faisons face à des défis non seulement du côté des entreprises minières en termes de transparence et d’équité dans l’attribution des différents marchés de sous-traitance. Nous avons fait une évaluation qui a permis d’identifier les insuffisances à ce niveau et continuons à travailler pour pouvoir les corriger.

Mais au niveau aussi des entreprises locales, nous avons un problème de compétitivité. Donc en tant qu’Etat, nous devons  poursuivre les efforts de renforcement des capacités de nos entreprises pour que les opportunités d’affaires dans le secteur minier puissent être valablement saisies par ces entreprises. Ceci, dans un cadre de concurrence avec les entreprises étrangères dans lequel cadre, celles locales ont un niveau de compétitivité qui leur donne toutes les chances.

Le code minier et la protection de l’environnement

Le code minier est en phase avec les défis du moment au niveau du secteur. Parmi ces défis, il y’a celui environnemental et le code prévoit qu’il y ait un plan de gestion de l’impact environnemental et social. Aucun permis d’exploitation, sur tous les projets, n’est accepté avant que ce plan ne soit approuvé par une équipe multidisciplinaire mise sous la coupe du ministère en charge de l’Environnement.

Rendre la politique minière encore plus efficace, une préoccupation du ministère des Mines

L’efficacité de la politique minière, comme toute autre politique, c’est d’avoir une bonne conception de cette politique, qui soit adaptée aux défis majeurs du secteur. C’est en cela que le code minier a été adopté, que les différentes réformes  ont été engagées dans le secteur. Il y a aussi différentes politiques notamment en termes de promotion du contenu local.

La deuxième chose consiste  bien sûr à s’assurer d’une efficacité dans la mise en oeuvre de cette politique-là, la question de suivi sur le terrain, il ne s’agit pas d’avoir de bons textes, il s’agit aussi de se doter de capacités pour faire un suivi efficace de la mise en oeuvre des politiques sur le terrain par tous les acteurs.

Au niveau de l’administration, nous renforçons  nos capacités de façon continue pour pouvoir faire face à ce défi, mais sur le terrain aussi nous avons renforcé le contrôle au niveau des permis miniers parce que c’est cela le cœur du dispositif du secteur minier.  Cela permet aujourd’hui de pouvoir obtenir  une meilleur lisibilité dans la mise en oeuvre de la politique minière dans le cadre des réformes engagées depuis 2010.

 Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top