A LA UNE

Paul Moussa Diawara acceuilli à Maférinya : «je sais que la politique c’est le terrain»

Après Maneyah, Km 36 et tant d’autres localités du pays, le Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD), poursuit ses prises de contact  avec  la base. Paul Moussa Diawara, à la tête d’une forte délégation du bureau politique de son parti, a conféré  ce jeudi  avec leur base de Maférinya, l’une des sous-préfectures de Forécariyah.

« Ce meeting se situe dans le cadre des rencontres périodiques entre moi et la base. Je suis un acteur de la vie politique, qui ne se contente pas seulement des réunions interminables, je sais que la politique c’est le terrain. Aujourdhui je suis à Maférinya pour communier avec mes partisans, mes militants et sympathisants, leur dire que nous sommes ensemble », a fait savoir Paul Moussa Diawara, visiblement satisfait de la mobilisation et de l’accueil.

Alkhaly Bangoura RPG AEC Maférinya

L’autre aspect de ce meeting, qui aura marqué les esprits, c’est la présence de responsables locaux du RPG Arc-en-ciel. « Cela traduit l’état des relations entre le MPD et son allié, le RPG Arc-en-ciel. Quand nous sommes dans nos rencontres, notre devoir  en tant que partenaire politique du RPG AEC, c’est d’inviter ses représentants à la base à être à nos côtés. C’est le signe d’une très bonne relation », a indiqué le Président du MPD.

« Je suis là en tant que parti allié. Depuis des années, on nous dit que le MPD est un allié de notre parti. Nous considérons donc que lorsque le leader de ce parti viens ici, c’est un de nous qui est venu. Nous tendons la main à tous les partis alliés. Chaque parti allié a sa place chez nous », a expliqué à son tour Alkhaly Bangoura, Secrétaire général adjoint du bureau local du RPG AEC,

« J’ai leur ai dit que les élections communales sont d’une grande importance dans la vie d’un pays. Elles permettent le développement communautaire dans la mesure où le citoyen s’approprie son destin, se prend en charge et participe à l’exercice de la gouvernance de sa localité », a déclaré Paul Moussa Diawara.

Le porte-parole des militants et sympathisants du MPD de Maférinya n’a pas manqué de relever quelques difficultés auxquelles ils sont confrontées. C’est notamment le manque de soutien financier en faveur des femmes qui, il l’a dit, ont obtenu un agrément leur autorisant d’exercer des activités de maraichage. « Nous vous certifions aujourdhui que la communauté de Maférinya, vous accorde tout son soutien et vous accompagne dignement dans votre programme », a-t-il ajouté.

Cette visite, a-t-il conclu, vient consolider nos liens de famille et nous rassure de plus.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top