A LA UNE

Béa Diallo à Conakry : le jumelage entre les communes urbaines de Mali et Macenta et des villes européennes, parmi ses projets

L’ancien boxeur guinéen, Lansana Béa Diallo, est en séjour dans son pays d’origine. Le député au parlement européen a atterri tard ce dimanche 19 novembre 2017 à l’aéroport international Conakry-Gbessia.  Président d’une ONG dénommée «Réseau Mondial pour une Guinée Nouvelle (RMGN)», l’honorable Béa Diallo est venu pour lancer les activités dudit réseau sur le terrain.

Durant une semaine, ce député européen aura des séances de travail avec plusieurs acteurs guinéens. Parmi ses nombreux projets, il parle d’un jumelage entre des villes d’Europe et certaines municipalités guinéennes.

«La commune de Mali est la première ville ciblée pour ce jumelage. Après celle-ci, ça sera au niveau de la forêt, certainement Macenta. Il y aura aussi le Manding et en fin la Basse Côte», a dit Béa Diallo.

«L’objectif de mon arrivée, c’est de mettre en place un plan d’actions spécifiques sur deux choses. La première, c’est comment est-ce qu’on peut contribuer à l’assainissement de la ville de Conakry plus particulièrement sur la transformation des déchets en travaillant avec des structures qui sont au niveau local. Et la deuxième action, la plus importante, c’est de mettre en place un grand projet pour empêcher toute cette immigration aujourd’hui. On veut travailler sur un projet de stabilisation en mettant en place un projet cohérent pour que les jeunes puissent, à partir des projets locaux, avoir un emploi à partir d’ici, et non pas aller prendre la mer pour aller mourir ou bien aller en Libye, devenir des esclaves comme ça se passe aujourd’hui », s’est-il longuement exprimé.

Béa Diallo et sa suite  séjourneront en Guinée jusqu’au 26 nombre 2017.

 Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top