Actualités

5e Sommet UA-UE : les Chefs d’Etat Africains interpellés à ‘’créer de meilleures conditions de vie à leur jeunesse’’

Le 5e Sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union Africaine et Union européenne s’est ouvert ce mercredi 29 novembre à Abidjan autour du thème ‘’Investir dans la jeunesse pour un développement durable ».

L’ouverture de ce 5e Sommet a été marquée par le plaidoyer fort évocateur de 2 jeunes dames représentants les jeunesses des deux continents. De l’intervention de ces 2 jeunes dames, l’on a retenu le plaidoyer en faveur de la prise en compte de la jeunesse dans les priorités des gouvernements en Afrique. ‘’Nous demandons aux chefs d’Etat en Afrique de créer de meilleures conditions de vie aux jeunes en Afrique’’, a dit la Représentante de la jeunesse africaine. C’est la condition pour retenir les jeunes sur le Continent et les empêcher d’emboucher le chemin de l’immigration, a-t-elle estimé.

Elle a également insisté sur la nécessité de favoriser l’accès aux financements au profit des jeunes. Ce qui contribuera à vulgariser l’entrepreneuriat. Si elle reconnaît le génie des jeunes africains, elle déplore toutefois le manque de financement en faveur des jeunes. Sa consœur de l’Union européenne a abordé dans le même sens, demandant aux chef d’Etats et de gouvernements d’aller au delà des discours et de poser des actions concrètes en faveur des jeunes. Selon elle, l’on ne peut entrevoir un avenir aussi bien pour l’Afrique que pour l’Europe si les Gouvernements n’investissent pas dans la jeunesse.

C’est également ce qu’a déclaré le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat. ‘’Sans un investissement lourd pour favoriser l’épanouissement intellectuel, sportif, culturel de la jeunesse, l’Afrique et l’Europe n’ont pas d’avenir’’, a-t-il déclaré. Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, s’adressant à la jeunesse africaine, a affirmé ‘’Vous incarnez l’avenir de notre continent. Nous devons tout mettre en œuvre pour votre épanouissement. Je vous appelle à avoir foi en l’avenir’’.

De l’avis de tous les intervenants, lors de la cérémonie d’ouverture du 5e Sommet UA-UE, la traite des migrants et la situation d’immigration clandestine qui a pris des proportions inquiétantes depuis plusieurs années ne sont que la résultante du manque d’investissement en faveur de la jeunesse. Tous ont appelé à des enquêtes concernant la traite des migrants en Libye et exigé que les auteurs soient poursuivis pour crimes contre l’humanité.

Outre la question des migrants et des politiques en faveur de la Jeunesse africaine, les interventions, aussi bien du président de la Commission de l’UE, Jean-Claude Juncker ou du secrétaire général de l’ONU António Guterres ont porté sur la nécessité ‘’d’installer une nouvelle plateforme de coopération entre l’Afrique et l’Union européenne’’. ‘’Nous ne sommes pas ici pour prodiguer des conseil mais pour redynamiser les partenariats d’égal à égal’’, a affirmé le président de la Commission de l’UE. ‘’L’Afrique et l’Europe, si elles veulent, peuvent faire de grande chose ensemble’’, a conclu Jean-Claude Juncker.

Le 5e Sommet UA-UE, ouvert ce mercredi est prévu pour s’achever jeudi. Il enregistre la présence de plus d’une cinquantaine de Chefs d’Etats et de Gouvernement Africains et de l’Union européenne. Après son retour dans l’Union Africaine, le Maroc est représenté par sa Majesté le Roi Mohammed VI.

 

Source : Abidjan.net

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top