A LA UNE

Journée internationale de la lutte contre la corruption : la nouvelle loi anti-corruption présentée à la presse

 

Dans le cadre des préparatifs de la journée internationale de la lutte contre la corruption, célébrée à chaque 09 décembre à travers le monde, l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption en République de Guinée (ANLC) a présenté ce jeudi 07 décembre 2017, la loi guinéenne sur la lutte contre la corruption adoptée par l’Assemblée Nationale en juillet dernier et promulguée au mois d’août qui a suivi.

C’était à l’occasion d’une conférence animé par certains responsables de cet organe, à la maison de la presse. Ladite loi comporte huit (8) chapitres.

«Il y a des articles dans cette loi qui protègent la presse. C’est les articles 63 et 64.

*L’article 63 de cette loi stipule qu’un journal d’investigation, lorsqu’il contribue à révéler sur la base de preuves et d’indices concordantes des affaires de corruption, ne peut faire l’objet ni de censure, ni d’interdiction, ni de poursuite d’aucune sorte, ni d’arrestation de son directeur de publication ou de l’auteur de l’article », à expliqué Elimane Camara, juriste en service à l’ANLC.

Selon le chef du bureau réception des plaintes au sein de l’agence, Ibrahima Mohidinn Diané, la divulgation de cette loi permettra au peuple de Guinée de comprendre qu’il a désormais un outil permettant de lutter contre la corruption et qui a une agence où les citoyens qui ont des griefs contre l’administration publique peuvent aller se plaindre.

« L’agence mène un travail de fond avec d’autres institutions telle que OSIWA qui a financé l’enquête que l’ANLC a menée en 2012. Au terme de ce travail, le résultat que nous avons obtenu nous laissé apparaitre que l’Etat guinéen perdait près de 500 milliards GNF par an », a déclaré  Ibrahima Mohidinn Diané , qui dira que le résultat de la deuxième enquête menée en 2015 sur l’indice de perception de la corruption en Guinée sera publié avant  fin décembre.

Il faut noter que selon le dernier  rapport publié par Transparency international, la Guinée est placée parmi les plus corrompus au monde.

SAGNANE

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top