Actualités

Communales 2018 : l’engouement de la population et les hésitations des partis politiques (Grand reportage à Labé)

L’opération pilote de gestion des candidatures a été lancée à la CESPI de Hafia située à 28 km de Labé, chef-lieu de la région administrative. 

La cérémonie présidée par le secrétaire général chargé des affaires administratives de Labé, a mobilisé les autorités sous-préfectorales, les élus locaux, les populations locales; et les membres de la commission de gestion des candidatures.

Le tout, sous la supervision de Pathé Dieng, accompagné d’El hadj Lamine Sangaré, président de la CEPI de Labé. Les citoyens de cette localité s’étaient fortement mobilisés pour la circonstance.

Ce qui démontre tout l’intérêt qu’ils attachent, dit-on, à ces élections qui vont jeter les bases d’une véritable gouvernance capable de booster le développement tant rêvé.

Et les membres de la délégation ne cachent  pas leur sentiment de satisfaction.   «Vraiment, je suis ravi et réconforté à plus d’un titre. Il y a eu une forte mobilisation. Cela démontre l’engouement que les gens ont à aller vers ces élections. Ce lancement de la gestion des candidatures prouve à suffisance que les citoyens en avaient soif. Ce qui a été expliqué, je crois que tout a été compris et je m’attends à des résultats meilleurs », s’est réjoui Mamadou Traoré secrétaire général des affaires administratives de Labé.

En revanche, la délégation constate que jusque-là (jeudi 06 décembre), la commission d’enregistrement des candidatures n’a reçu aucune candidature. « J’ai fait le tour des 12 CESPI  de Labé, il n y a pas eu de dépôt de candidature pour le moment. Vous savez, au départ il  y avait une hésitation puisqu’on doutait de la promulgation de la date technique proposée par la CENI. Maintenant que le décret est passé (convocation du corps électoral par le Chef de l’Etat ndlr), je crois que les gens sont dans la fièvre de compléter leurs dossiers pour aller vers les commissions de réception et de gestion des dossiers. A partir d’aujourd’hui, de 8h à 18h, jusqu’au 20, les commissions seront là pour recevoir les candidatures», a expliqué Elhadj Lamine Sangaré président CESPI Labé.

Elhadj Lamine Sangaré président CEPI Labé

Reconnaissant qu’aucune œuvre humaine n’est parfaite, le Président de la CESPI de Hafia dit s’attendre à de petits rectificatifs çà et là ou bien des erreurs techniques qui peuvent être corrigées le plus vite possible puisqu’ils sont en contact permanent avec la CENI centrale.

De son côté, Barry Souleymane Alpha, Assistant technique CESPI Hafia, rassure les potentiels candidats de la performance des moyens techniques mis à leur disposition pour mener l’enregistrement des candidatures sans coup férir.

«On a eu vraiment un dispositif technique très sophistiqué et tout est là pour assurer le bon déroulement de l’enregistrement des candidatures. Pour le moment rien ne manque, la maîtrise de l’outil technique est aussi au rendez-vous. Je ne crains rien et je suis entièrement à la disposition de la commission parce que j’ai abandonné toutes mes activités pour ça », a-t-il rassuré.

Barry Souleymane Alpha assistant technique

L’équipe d’enregistrement des candidatures est secondée par des juristes pour évacuer à l’ibidem des problèmes d’ordre juridique et pour lesquels ils sont compétents.

Mais, il faut rappeler que la CENI  a déjà élaboré les critères à remplir pour voir sa candidature déclarée recevable.

Alhadji Kensema depuis Labé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top