A LA UNE

Forum socio-économique de Guékedou : accusé de saboter l’événement, le ministre Marc Yombouno se défend (Entretien)

Depuis quelques semaines, des informations en provenance de Guekédou accusent le ministre du Commerce, Marc Yombouno, également ressortissant de la localité, de saboter la tenue d’un forum qui allait mettre à nu les maux dont souffrent les populations de cette préfecture.

Le Cadre de concertation, une association de jeunes, s’est vu obligé de reporter la tenue de cette activité, à une date ultérieure.

Marc Yombouno, disent les initiateurs, craint que cette rencontre ne soit un stimulant qui pourrait pousser les jeunes de Guéckedou à emboiter les pas à ceux de Kérouané qui, il y a environ un mois, manifestaient contre l’enclavement de leur préfecture, réclamant ainsi plus d’infrastructures sociales de base.

Contacté pour équilibrer ces informations, le ministre Marc Yombouno a reçu un reporter de Mosaiqueguinee.com juste avant de quitter son bureau pour une mission, dit-il,  en Amérique latine. L’ancien président de l’antenne locale du fameux mouvement de soutien Donpillo à Gueckedou, reconnaît qu’il a été contacté pour faciliter la tenue de ce forum dans sa préfecture d’origine.

« En tant que ministre ressortissant et agent de développement-parce que j’ai fait 17 ans  dans des institutions de développement- je leur ai expliqué comment ça doit se faire, quelle est la démarche pour que le projet soit participatif, parce qu’on ne doit exclure personne.  Je leur ai dit de me faire parvenir les termes de référence afin que je puisse à mon tour savoir le contenu de leur activité et partager le document avec tous les autres cadres ressortissants et l’administration pour voir ce que nous pouvons apporter comme contribution ou ce qu’on pourrait corriger dans le document. Mais depuis le mois d’avril, ces termes de référence ne me sont pas parvenus », s’est défendu le ministre.

Selon Marc Yombouno, pas question d’accompagner une association qui, selon lui, veut agir sans l’implication des autorités. « Je leur ai dit que si je n’ai pas les TDR de ce forum, je n’y participe pas. Mais je n’ai aucune autorité pour bloquer leur projet. Une ONG ne peut pas s’attribuer les prérogatives d’aller faire une activité autour du développement d’une localité, sans mandat de l’Etat. On va parler de ponts, de routes et autres, pourquoi ne pas associer les autorités » , ajoute notre interlocuteur.

Les rapports entre le président de cette association et le ministre Marc, ont toujours été tendues.  « A chaque fois que je suis à Géckedou, j’organise un débat ouvert surtout avec la jeunesse, dès fois jusque tard dans la nuit. Mais le constat est que dès fois, leur association ne participe pas à ces rencontres. On se pose la question de savoir pourquoi n’y participent-ils pas ? Pourquoi quand nous convoquons des rencontres avec les jeunes, eux ils ne viennent pas ? » S’interroge le ministre.

Marc Yombono a profité de cet entretien, pour inviter ces jeunes à venir lui dire comment bloque-t-il leur projet, et discuter de ce qu’il faut pour « aller ensemble ». Mes portes, conclut-il, sont grandement ouvertes.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top