A LA UNE

Impôts : inauguration d’un secrétariat pour faciliter la migration vers le secteur formel

La Direction Nationale des Impôts (Dni), de concert avec le ministère de tutelle, multiplie les actions devant inciter  le secteur informel, à participer à la mobilisation fiscale.

Le ministre du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, a coupé ce lundi, 11 décembre 2017, le cordon inaugural des locaux du Secrétariat permanent des Centre de Gestion Agréés (Cga), situé au rez-de-chaussée de l’immeuble qui abrite la DNI, dans la commune de Kaloum.

La cérémonie organisée à cet effet, a mobilisé  entre autres, le Directeur National Adjoint des Impôts, une représentante de l’Union européenne, le Président de l’association des commerçants du secteur informel,  et de nombreux opérateurs économiques.

Ce Secrétariat, mis en place par décret du Chef de l’Etat pour recevoir et centraliser les dossiers et tous les documents relatifs aux centres de gestions agréés, s’occupe aussi de la validation des agreements desdits centres. C’est la mise en application d’une des recommandations d’un atelier ayant regroupé l’administration fiscale et les opérateurs économiques en avril 2016.

A notre avènement, révèle Michel Béimy, Directeur National Adjoint des Impôts, nous avons constaté que nombreux sont ceux qui ne contribuent pas à la mobilisation des recettes fiscales.

«Peu d’entreprises supportent la charge des impôts pendant qu’il y a beaucoup d’autres qui ne contribuent pas. Ce nombre qui ne contribue pas, se trouve logé dans ce qu’on appelle le secteur informel. Il est donc paru impérieux de faire en sorte que ceux qui sont dans ce secteur puissent migrer progressivement vers le secteur formel, c’est-à-dire, contribuer, eux aussi, à la charge des impôts. Nous avons donc mis en place une structure appelée centre de gestion agréé, pour faire migrer progressivement ces entreprises vers le secteur formel», explique-t-il.

Il y a quelques mois, se souvient le ministre du Budget, le président de la République, avait insisté pour que nous puissions intégrer davantage le secteur informel dans l’économie.

«Cela se passe, notamment pour ce qui nous concerne, par les incitations fiscales. C’est pourquoi nous avons créé ce Secrétariat des CGA, qui accorde à tous ceux qui acceptent d’adhérer à ces centres, de pouvoir bénéficier d’un certain nombre d’avantages. 50% pendant 3 ans, 25% l’année suivante et 10% pour la dernière année. Pendant 5 ans, les opérateurs économiques qui acceptent d’adhérer à ce centre bénéficieront des formations en termes de renforcement de capacité sur la gestion de l’entreprise, la tenue des livres comptables. Mais aussi le rapport entre les opérateurs économiques et l’administration», annonce-t-il.
Dans ces centres, des places sont accordées au secteur privé et à l’ordre des experts comptables.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top