A LA UNE

Papa Koly Kourouma : «je n’ai pas confiance en la CENI» (Entretien exclusif)

Depuis la confirmation par le comité de suivi des accords politiques, les acteurs politiques multiplient des réactions parfois divergentes. Si certains affichent leur optimisme, d’autres n’y voient rien d’extraordinaire.

C’est le cas du président parti  GRUP (Génération pour la Réconciliation l’Union et la Prospérité) qui a accordé un entretien à notre reporter ce mercredi 3 janvier 2018 au siège de son parti à Nongo, commune de Ratoma.

« La date du 04 février était déjà la date qui avait été fixée par la CENI et le président de la République a convoqué les électeurs à cette même date. La confirmation de cette date par le comité de suivi n’est pas un événement extraordinaire», déclare El Hadj Papa Koly Kourouma.

En revanche, El Hadj Papa Koly Kourouma marque des réserves vis-à-vis de la crédibilité et la compétence de l’organe organisatrice de ces élections communales.

«L’organisation que la CENI a mise en place est ce qui se doit, mais ce n’est pas la finalité. Moi j’ai toujours une réserve par rapport à la compétence de la CENI et je n’ai pas manqué une seule occasion de dire que je n’ai pas confiance en la CENI, je n’ai pas confiance en sa manière de travailler. Peut-être qu’elle va se qualifier cette fois, je veux être surpris et je souhaite être surpris. Je ne veux pas avoir raison», dixit le patron du parti GRUP.

Malgré ces réserves qui ne sont pas de nature à crédibiliser ces élections, Papa Koly Kourouma dont le parti a noué des alliances avec d’autres formations politiques, estime que ces élections constituent un baromètre pour évaluer le poids de son parti sur l’échiquier politique guinéen, bien que représenté dans certaines villes du pays.

«Nous avons essayé de faire un repérage dans les différentes circonscriptions dans lesquelles on pouvait mesurer notre implantation et dans lesquelles on pouvait jauger notre capacité de mobilisation parce que les élections locales permettent aux partis de mesurer leur niveau d’implantation dans le pays. Nous sommes en alliance avec l’UFDG à N’zérékoré, nous sommes en alliance avec le Bloc Libéral, l’UGDD et le PUP. A Kankan, c’est avec l’UFR», étale Papa Koly Kourouma.

El hadji Papa Koly Kourouma dit par ailleurs comprendre la décision d’Aboubacar Sylla de l’UFC qui se retire de façon tactique de ces compétitions pour mieux réfléchir. Car pour le leader du parti GRUP, il est important à un moment donné de prendre de la distance pour mieux réfléchir afin de revenir avec force.

Malgré ce scepticisme affiché par certains acteurs politiques engagés dans ce processus électoral, la CENI assure tenir la date du 04 février prochain. Elle a déjà imprimé et fait acheminer les cartes d’électeurs dans les différentes circonscriptions électorales à l’effet d’être distribuées à temps.

Guy Audrey Monnoin

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top