Actualités

Ouverture à Conakry d’un colloque international sur l’interdisciplinarité entre la Philosophie et la Justice

La Guinée accueille du 08 au 10 janvier 2018, le colloque international «Philosophie et Justice».

L’université Général  Lansana Conté de  Sonfonia  abrite ce grand rendez-vous d’échange et de partage entre d’éminents professeurs des universités guinéennes, de Sorbonne, de Genève et des étudiants venus nombreux pour y prendre part.

L’initiative est du Groupe de Recherche et d’Action pour le Développement des Structures d’Enseignement en Guinée (GRADSEG). Elle vise à faire ressortir l’interdisciplinarité des deux concepts.

Pour Nicolas Nefeld, Membre du GRADSEG et  Doctorant contractuel à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne, ce colloque représente une immense opportunité pour redonner du souffle à la philosophie, une matière dont on parle peu en Guinée, mais aussi ressortir la transversalité entre « Philosophie et Justice ».

« C’est l’occasion de voir comment est pratiquée ici la philosophie, puisque c’est vrai qu’on parle rarement de cette discipline en Guinée. On parle même rarement de la Guinée en général en France. La philosophie est fondamentale, parce qu’un pays se construit sur des idées et des principes. Il n’y a pas de société, il n’y a pas d’esprit d’un peuple, sans idées, sans principes. Et ces grands principes, c’est la philosophie qui les fonde. La philosophie et la justice sont deux domaines du savoir, très  étroitement liés. Par exemple, la sanction pénale, à savoir pourquoi faudrait-il punir, dans quel but et dans quelle limite ? Ce sont des questions qui sont abordées aujourd’hui et même depuis toujours, par les philosophes. Ça sera l’occasion donc d’aborder ces thématiques au cours de ce colloque » affirme-t-il.  

Le Chef de Département Philosophie de l’Université Général  Lansana Conté s’est réjouit de cette initiative qu’il qualifie de première dans son Département.  Abdoulaye Mamadou Touré souligne par ailleurs qu’avec  cette rencontre son Université s’ouvrira aux autres telles que la Sorbonne et Genève.

« Nous organisons ce colloque d’abord pour créer une relation entre l’université et les autres universités, notamment celle de la Sorbonne et une université de Genève afin de faire la promotion de la philosophie, faire la promotion des universités guinéennes. La philosophie forme des citoyens éclairés. Nous voulons vraiment faire savoir à la population que la philosophie est utile et efficace. La philosophie et la justice sont transversales. C’est pourquoi donc nous voulons cette liaison, parce qu’il y a une certaine interdisciplinarité. Nous attendons de ce colloque, que les étudiants sachent que c’est une discipline universelle » renchéri t-il.

Ce colloque international prendra fin le 10 janvier prochain, mais déjà les organisateurs promettent de ne pas se limiter à cette première expérience.

Abdourahamane Diallo  

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top