A LA UNE

Fête de l’indépendance à Kankan : Alpha Condé fera le tour de la région (entretien exclusif avec le préfet)

La ville de Kankan, depuis 24 heures maintenant, accueille plusieurs personnalités du pays pour la célébration en différé de l’an 59 de l’indépendance nationale. Le Chef de l’Etat, devrait rallier le Nabaya demain samedi, aux environs de 10 heures GMT, pour communier avec la population au stade M’aballou Mady Diakité. Après, Alpha Condé et sa suite feront le tour de la région administrative de Kankan.

« C’est une fête décentralisée. Après Kankan pour le lancement des festivités demain, le Président se rendra à Siguiri, Mandiana, Kérouané et Kouroussa pour fêter en inaugurant les infrastructures », nous a confié le Préfet, Aiz Diop que nous avons rencontré au stade M’Ballou Mady, où les derniers réglages vont bon train.

Concernant le nombre d’infrastructures à inaugurer pour la préfecture de Kankan, le préfet nous indique qu’il s’agit de 23 au total. « Seul le marché de bordeau où l’entrepreneur n’as pas fini les travaux, est encore en chantier. Sinon toutes les autres infrastructures sont achevées à cent pour cent », dit Aziz Diop.

« Nous sommes en train de finaliser l’aménagement de la tribune, nous avons totalement fini l’assainissement de la ville de Kankan, la mobilisation sera forte et de qualité. Voyez la sonorisation, tout a été bien fait pour que l’événement soit une réussite », assure le Préfet.

Dans la presse hier jeudi, beaucoup ont pu sentir la colère des médias privés qui disent n’avoir reçu aucun kopeck pour ces festivités, contrairement à ce que certains auraient tenté de faire croire à l’opinion. « Je ne rentre pas dans le debat concernant l’argent, ce n’est pas moi qui gère ça », dit le Préfet, coordinateur des préparatifs pour la préfecture de Kankan.

S’agissant de l’aspect sécuritaire de cet événement qui se déroulera dans un stade fermé, Aziz Diop rassure : les sapeur-pompiers seront là, il y a une pharmacie qui est en train d’être installée dans l’enceinte du stade pour prendre en charge des cas d’urgence et offrir des médicaments.

Thierno Amadou M’Bonet Camara, envoyé spécial

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top