Actualités

Assassinat d’Aly Badara Diaby: le GOHA projette une réunion décisive

Porté disparu depuis le mercredi 10 janvier 2018, le corps de Aly Badara Diaby, vice-président de la section GOHA de Matoto a été retrouvé ce samedi dans sa voiture aux environs du kilométre 36. Toute chose qui inquiète le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) pour la vie des opérateurs économiques.

Rencontré ce samedi, 13 janvier 2018, le président du GOHA, a fait part de son inquiétude face à cette pratique qui prend de l’ampleur en Guinée.

« Cela est vraiment triste pour nous, nous avions pensé qu’après l’enlèvement de El hadj Doura, on allait trouver la solution pour que les opérateurs économiques soient sécurisés, mais nous voyons que ce n’est pas le cas. Cela est déplorable, nous le condamnons. Le GOHA va se retrouver, nous allons organiser une réunion à l’issue de laquelle on va prendre des mesures pour que vraiment ces genres de pratiques cessent de façon définitive dans notre pays », a annoncé Abdallah Chérif.

La cible des malfaiteurs semble changée ces derniers temps à Conakry. Ils ont désormais dans leur collimateur, les opérateurs économiques, c’est du moins la lecture que fait le GOHA. L’ONG part d’une juxtaposition des faits allant du kidnapping d’un des fils d’un opérateur économique à Kipé qui a finalement été relâché sain et sauf par ses ravisseurs dans les conditions toujours pas élucidées et le dernier kidnapping d’El hadj Doura jusqu’ici introuvable.

 « Ce sont les opérateurs économiques qui sont menacés dans le pays, les quatre-vingt-quinze pour cent sont des membres du GOHA. Le GOHA est une grande organisation, c’est ce qui justifie ces pratiques. Celui qui a été déjà kidnappé est membre du conseil des sages et de réconciliation de notre organisation et ce corps qui a été retrouvé, Aly Badara Diaby est le vice-président de la section GOHA de Matoto.  Et si aujourd’hui, les opérateurs économiques sont visés, c’est le GOHA qui est visé, cela dépasse toutes les limites .Il faut que toutes les dispositions soient prises pour que les opérateurs économiques soient protégés », a insisté Abdallah Chérif, président du GOHA.

On verra quelles sont les mesures décisives qu’entend prendre le GOHA dans les prochains afin que cessent ces actions contre ses membres.

Alhassane fofana

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top