Actualités

Célébration en différé de l’an 59 de l’indépendance : Aliou Bah s’insurge (Opinion)

Une République a des valeurs et des repères qu’il faut impérativement respecter en toutes circonstances.

C’est pourquoi, la célébration de l’indépendance nationale étant le 2 octobre de chaque année, en tant que républicain, je ne me reconnais dans aucune autre date de célébration en dehors de celle-ci a moins qu’il y ait une tragédie qui puisse justifier un report.

Ce qui devient particulièrement choquant et inadmissible est le fait que le régime actuel ait transformé cette journée historique en opportunité de propagande politique au compte du RPG-AEC ( distribution des t-shirts et effigies du parti dans les écoles, pression politique sur les agents de l’administration locale, dilapidation des ressources publiques, contrats des chantiers attribués au clan etc.).

Ce type de fanfaronnade et de manipulation, rappelle exactement les pratiques du parti-Etat au temps du PDG-RDA et colle parfaitement à la promesse électorale d’Alpha Condé de ramener la Guinée là où Sékou Touré l’a laissé. Au-delà de toute la misère et le désespoir que génère cette gouvernance chaotique, la destruction des fondamentaux sur lesquels on doit bâtir une nation représente la plus grande source d’inquiétudes pour l’avenir de notre pays.

Alors, ce qui est prévu ce week-end du 13 au 14 janvier 2018 à Kankan et dans la région est simplement une fête (mamaya) du RPG-AEC pas celle de la République; car elle n’incarne en rien ce qui symbolise l’identité de la nation et rassemble l’ensemble de ses fils autour des valeurs communes.

Aliou BAH Directeur de com du BL

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top