Actualités

Fête de l’indépendance à Kankan : Makanera parle de campagne électorale

Les 59 ans d’indépendance de la Guinée sont fêtés cette année en différé. Cette célébration a lieu ce samedi, 13 janvier 2018 à Kankan. Elle sera ponctuée par la tournée du Pr Alpha Condé dans les différentes préfectures relevant de la région administrative de Kankan.

Joint au téléphone par la rédaction de Mosaïqueguinee.com, Alhousseny Makanera Kaké y voit une manière pour le RPG-Arc-en-ciel de battre campagne avant sa déclaration officielle. Selon Makanera Kaké, la fête de l’indépendance de la Guinée, c’est le 02 octobre de chaque année, pas le 13 janvier. Si elle est fêtée à cette date, c’est une façon de battre campagne pour les candidats du parti au pouvoir.

 « Vous savez, les élections locales sont projetées pour le 4 février prochain et le RPG n’est pas convoité à Kankan, donc c’est une manière de battre campagne pour les candidats du RPG Arc-en-ciel en Haute-Guinée parce que la date de l’indépendance de la Guinée, ce n’est pas le 13 janvier parce qu’il sait d’ailleurs qu’il ne peut pas gagner. Donc en organisant ces festivités à cette date, c’est pour battre campagne et je ne pense pas que cela va impressionner cette population de Kankan. Nous savons ce que nous savons et nous allons répondre à Alpha Condé dans les urnes », a promis Makanera Kaké.

Le gouvernement guinéen a dépensé une forte somme pour le déroulement de ces festivités de fête de l’an 59 à Kankan apprend-t-on. Mais l’ancien ministre de la communication pense que  cet argent aurait servi à régler quelques problèmes auxquels est confrontée la capitale Conakry par exemple.

« Vous savez, Alpha CONDE n’a jamais fait le travail pour la Guinée, c’est son clan qui l’intéresse. Les centaines de milliards qu’on va dépenser pour organiser simplement ces inaugurations parce que ce n’est pas la fête de l’indépendance qu’on fête. Moi je pense qu’avec toute cette somme d’argent, on devrait nettoyer la capitale et régler le problème d’électricité et aussi créer de l’emploi pour les jeunes, mais malheureusement, ce n’est pas le souci de notre professeur », a déploré le désormais opposant au régime d’Alpha Condé.

Ces fêtes tournantes de l’indépendance ne réjouissent pas l’ancien ministre de la communication qui pensait que c’était une façon de changer le visage des préfectures, mais malheureusement, il y a trouvé le contraire. Et pour lui, c’est plutôt une façon d’enrichir le clan du Président Alpha Condé.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top