Actualités

Labé : un citoyen trimbale le préfet en justice pour abus d’autorité

 

C’est un vieux litige domanial qui a subitement refait surface en 2017 dans la sous-préfecture de Garambé, préfecture de Labé. Il oppose l’actuel préfet Elhadj Safioulaye Bah à Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo, citoyen de cette sous-préfecture.

Tout est parti de l’arrestation d’Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo, le 26 décembre dernier et conduit de force par des agents de la gendarmerie de Labé et séquestré dans les locaux de celle-ci durant plus de trois jours sur ordre du préfet, nous rapporte-t-il. C’est cet acte qui a amené Mamadou Bhoye Garambé à porter plainte contre la première autorité de Labé pour « abus de pouvoir ».

Depuis l’an 2006, un domaine dont la dimension varie entre six (6) et huit (8) hectares selon des procès-verbaux dont Mosaiqueguinee.com détient copie avait été concédé par des citoyens de Garambé et attribué par l’Etat au projet SOS-Guinée en vue de la construction d’un village d’enfants. Mais après trois (3) ans, sans aucune réalisation, les coutumiers ont réclamé leur domaine tandis que l’Etat l’avait déjà morcelé en octroyant un lot à l’escadron de gendarmerie mobile N*8 de Labé, un à Metal-import, un à Tanné corporation et un autre lot à Elhadj Ibrahima Zadida.

Selon Bhoye Garambé, la parcelle pour laquelle il a été mis aux arrêts pendant qu’il était en train de la défricher lui appartient.

« Le 26 décembre 2017, il y a eu une conversation téléphonique entre le préfet et moi qui m’a dit qu’il a appris que je suis en train de nettoyer un terrain qui ne m’appartient pas. Que donc si je suis homme, qu’il va me montrer qu’il est plus fort que moi. Que cette partie est un domaine de l’Etat… Il m’a dit que si tes parents ne t’ont pas bien éduqué, moi je le ferai à leur place. L’endroit que tu es en train de nettoyer n’est pas digne de toi… Je vais envoyer tout de suite quelqu’un qui va te corriger. Quelques temps après, des gendarmes sont venus m’arrêter pour me déposer à la gendarmerie où j’ai séjourné quatre jours. A ma sortie, le préfet nous a soumis, mon avocat et moi, des documents soi-disant qu’il a un titre foncier de ces domaines. Après vérification, mon avocat et moi avons trouvé qu’il y a faux et usage de faux dans les documents. Vu qu’il a une base pour m’arrêter, j’ai décidé de porter plainte contre lui pour abus d’autorité », nous a expliqué Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo.

Pour sa part, le préfet Elhadj Safioulaye Bah qui a confirmé avoir reçu la citation directe à comparaître, ne reconnaît pas les accusations portées contre lui,  mais promet tout de même qu’il sera devant le juge ce jour.

« C’est vrai, j’ai reçu une plainte et je me présenterai. Celui qui este en justice (Elhadj Mamadou Bhoye Garambé Diallo NDLR) n’a aucun document de propriété donc normalement la plainte ne devrait pas être recevable. Ces parents ont donné ces parcelles à l’Etat qui les a attribués à d’autres personnes. Quand il y a trouble à l’ordre public par sa présence en détruisant le bornage et en déversant des agrégats, le préfet est chargé de maintenir la paix. Je serai à la justice et on verra », a lancé le premier responsable de la préfecture de Labé.

L’ouverture de ce procès est prévue pour le 17 janvier prochain à Labé.

Dossier à suivre !

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top