Actualités

Kamsar : des populations assignent la Société Global Alumuna en justice

La Société minière GAC est dans le viseur de la communauté de Daprass, qui accuse certains travailleurs de  l’entreprise minière de  menace et d’intimidation.

Des populations en colère pointent du doigt la société de n’avoir pas respecté ses engagements suite à une décision de dédommager ces citoyens affectés par le projet de construction des rails qui mènent au port minéralier de l’entreprise.  

Selon les propriétaires de cent une concession concernée par ce déguerpissement, leurs relogements à Filima, avait été soumis à des conditions.

La construction d’autres maisons plus confortables, l’octroi des terres de culture potagère à tous les chefs de ménages, l’emploi des jeunes dans l’entreprise, l’offre de bourses d’études pour Doubaï, l’adduction d’eau potable et le courant électrique dans ce nouveau lieu d’habitation.

Mais pour ces citoyens, l’entreprise GAC, n’aurait pas honoré ce protocole d’accord et a construit plutôt des petites maisons qui ne répondent pas à leurs attentes. » Nous ne voulons pas de ces taudis et nous ne sommes plus prêt à bouger d’ici puisque l’entreprise avec nos parents responsables de Kamsar, nous ont berné », a lâché une des victimes très remontée.

Ces habitants de Daprass qui se sont retrouvés ce mardi sur le site   de relogement rejettent   cette offre de GAC et marquent désormais leur refus de quitter et de céder leurs domaines.

Pour tenter de calmer les ardeurs, une réunion    s’est tenue au tour du sous-préfet de Kamsar. Une rencontre qui n’a pas permis de rapprocher les positions même si les négociations vont se poursuivre.  

Affaire à suivre !

Amadou Oury Barry

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top