Actualités

Communales 2018 : entretien exclusif avec Alhassane Sylla, président de la CEPI de Fria

 72 heures après l’ouverture officielle de la campagne pour les élections communales du 04 février 2018 dans la circonscription électorale de Fria, Alhassane Sylla, président de la commission électorale préfectorale indépendante (CEPI) a bien voulu accorder à la rédaction locale de Mosaiqueguinée.com, un entretien au cours duquel, il est revenu sur le nombre de partis en lice, le nouveau découpage électoral, la distribution des cartes d’électeurs, la problématique liée à la logistique et ses vœux pour des élections communales responsables et pacifiques dans la préfecture de Fria.

Mosaiqueguinee.com : pour commencer, pouvez-vous revenir sur les différentes listes en compétition dans la circonscription électorale de Fria ?

Alhassane Sylla :  dans la circonscription électorale de Fria, il y a au total huit (8) listes : l’UFDG,  UFR, UDG, UNED, UFC, NFD, RPG et le MR qui est une liste indépendante, la seule enregistrée à Fria.

Mosaiqueguinee.com :  la campagne électorale est lancée depuis plus de deux jours. Comment se déroule au niveau local, le calendrier  de cette campagne ?

Alhassane Sylla : comme vous le savez, il y a un décret présidentiel qui a fixé l’ouverture de la campagne électorale. Mais bien avant on y avait pensé et travaillé à la CEPI de Fria. Nous avions initié un calendrier qui tient compte de presque tous les aspects. Ce n’est pas toujours facile puisqu’au niveau de la commune urbaine il y a huit (8) listes. Les CESPI ont aussi travaillé sur un calendrier principal abordable.

A Fria, il y a 13 quartiers et 4 autres districts qui été ont rattachés à la commune urbaine. Et de ce qui est des huit listes, nous avons fait deux (2) groupes composé chacun de quatre listes. Nous avons travaillé de telle sorte qu’il n’y ait pas de collision, de chevauchement de programmes dans la commune urbaine. C’est aujourd’hui, un calendrier apprécié de tous en ce sens que chacune des listes à la possibilité de passer deux fois dans chacun des endroits.

Mosaiqueguinee.com : le 06 janvier dernier, le processus de distribution des cartes d’électeurs avait connu un coup d’arrêt, dans quel contexte se poursuit-il ?

Alhassane Sylla : effectivement, après trois journées de distribution, il y a eu un coup d’arrêt suite à une annonce de la CENI fixant les frais d’entretien des agents distributeurs des cartes d’électeurs à deux cents mille (200.000)  francs guinéens le mois. Finalement, après conciliabules à la fois des autorités préfectorales et des démembrements, le travail à repris de bien. Pour preuve, à ce jour, le niveau d’exécution des opérations de distribution sur le terrain est estimé à plus de 50%.

Mosaiqueguinee.com : à ce jour, est-ce que toutes les conditions logistiques sont réunies ?

Alhassane Sylla : aujourd’hui, nous avons reçu certains matériels de bureau de vote notamment les isoloirs puisque les urnes étaient déjà disponibles. A cela, s’ajoutent les encres, les enveloppes, les listes d’émargement et les kits du bureau de vote. Ce qui reste, ce sont les bulletins de vote.

Mosaiqueguinee.com : le nouveau découpage électoral, tient-il compte de la grande distance entre certains électeurs et leurs bureaux de vote notamment en zone rurale ?

Alhassane Sylla : c’est vrai, c’était hier un grand problème pour de nombreux citoyens qui parcouraient de longues distances pour aller voter ou encore la pléthore qu’on voyait dans certains bureaux de vote. La loi et la CENI ont aujourd’hui facilité les choses. Les récents travaux de réactualisation de la cartographie des bureaux de vote à permis de rapprocher les électeurs de leurs bureaux de vote et aussi l’éclatement de certains, en vue de désengorger les points de vote. Avant, à Fria, on pouvait trouver 700, voire 800 électeurs dans certains bureaux de vote. Cela a changé et aucun bureau n’excède les 600 électeurs.

Mosaiqueguinee.com :  la campagne est officiellement lancée. Quels messages avez-vous à passer pour des élections locales responsables et apaisées à Fria ?

Alhassane Sylla : nous sommes tous de Fria et participons tous à des consultations de proximité. Etant donné que les résultats sont à la proportionnelle, cela signifie que les listes ont peut être la chance de cohabiter demain au sein du conseil communal.

Nous avons tenu plusieurs réunions au cours desquelles, nous avons attiré l’attention des partis sur leurs obligations. Et ces derniers se sont engagés à respecter scrupuleusement le code de bonne conduite des partis politiques. Nous passons et continuerons à passer des messages de paix, de quiétude et de responsabilité durant ces élections citoyennes.

Entretien réalisé par Abdoulay GV

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top