Actualités

Boffa : la cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur à la rencontre des populations (Publireportage)

En tournée dans la préfecture de Boffa, la cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Zeinab Camara, a rencontré dans la matinée du samedi 20 janvier 2018, les structures du RPG/Arc-en-ciel de cette ville située à plus de 153 kilomètres de la capitale guinéenne.

Cette rencontre d’échanges s’inscrit dans le cadre des préparatifs des élections communales du 4 février prochain.

Sollicitée par le parti au pouvoir pour être la marraine de sa sous-préfecture, Zeinab Camara a, dans son discours, rappelé longuement l’objectif de sa visite dans sa ville natale. Pour elle, sa présence à Boffa s’explique par son envie de contribuer à la victoire au RPG/Arc-en-ciel. Mais, dit-elle, cela n’est possible qu’avec l’aide des populations locales.

«Je suis très contente d’être parmi vous aujourd’hui. Pour un seul combat, nous sommes là aujourd’hui pour nous donner la main, pour donner la victoire au RPG/Arc-en-ciel », a-t-elle introduit, réaffirmant de passage son engagement à accompagner Boffa pour son développement socioéconomique.

Plus loin, elle a souligné qu’à Boffa, qui est pourtant une grande préfecture, il n’y a pas de ministre, ni des secrétaire général. «Peut-être que c’est le chef de cabinet de la primature, Elhadj Ibrahima Sory Camara et moi seule pour l’instant, qui sommes ici pour cela. Il faut donc se battre pour le président de la République pour lui prouver que Boffa est pour lui et avec lui. C’est comme ça qu’on peut donner de la force à nous qui sommes à Conakry. Cela va nous permettre de tirer les projets de développement de notre pays vers notre préfecture », a conseillé Zeinab Camara.

Pédagogue dans son intervention devant les populations de Boffa, Madame la cheffe de cabinet a relevé l’importance pour la préfecture d’avoir des cadres au sein de l’administration publique. «Si tu ne viens pas autour de la table, tu n’as pas l’information. Par conséquent, tu n’as rien. Même s’il y a des projets de développement, comme les financements des chinois et d’autres projets qui sont dans le PNDES, si nous ne sommes pas au courant et que les décisions sont prêtes, alors nous ne sommes pas partie prenante, nous serons laissés encore comme d’habitude », a-t-elle prévenu, insistant sur la nécessité de voter pour la liste du RPG/Arc-en-ciel.

C’est pour cela, poursuit-elle, il faut qu’on se donne les mains pour que nous puissions montrer au RPG/Arc-en-ciel et au président de la République que Boffa est cent pour cent pour lui.

Dans son intervention, elle s’est dit confiante quant à la réussite de sa mission. « Je sais qu’on va réussir, parce qu’il y a eu beaucoup de réalisations à Boffa et beaucoup d’autres qui arrivent. C’est ce que nous devons expliquer aux citoyens. Il y a beaucoup de choses qui arrivent dans cette préfecture. Il faut que nous puissions expliquer et donner de l’espoir aux jeunes et aux femmes. Le président de la République a dédié son second mandat aux jeunes et aux femmes de la Guinée », a rappelé Zenab Camara.

« Que Dieu nous aide afin que nous puissions réaliser cette double mission. Pour y parvenir, il faut qu’on se donne les mains. Comme le président de la République l’a dit, on doit rentrer ensemble et sortir ensemble car chacun de nous peut faire quelque chose. Il n’est pas dit que tel est un jeune, tel autre une femme ou un vieux, tout le monde a un rôle à jouer pour le développement de la nation.

Zeinab Camara a terminé la rencontre par la mise en place du comité directoire de campagne du parti au pouvoir, le RPG/Arc-en-ciel, pour la ville de Boffa. Ce directoire est composé, au total, de vingt-huit membres et Hadja Fatoumata Aribot, conseillère économique au ministère de la Pêche est à sa tête.

AOS

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top