Actualités

Tenue en catimini du congrès du SLECG : « à des situations exceptionnelles, des mesures exceptionnelles », explique Aboubacar Soumah

Alors que tout le monde s’attendait à sa tenue ce vendredi, 26 janvier 2018, le congrès du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a été tenu depuis hier jeudi en catimini.

Joint par la rédaction de Mosaiqueguinee.com, Aboubacar Soumah qui a d’ailleurs été élu secrétaire général dudit syndicat n’a pas tardé à confirmer cette information et à justifier cette option.

« Comme on a su qu’on était acculé par-ci, par-là, on a dit qu’on va travailler une fois pour toute. A des situations exceptionnelles, des mesures exceptionnelles. Donc s’ils nous empêchent de présenter le bureau, on pourra publier la liste, c’est tout », s’est défendu le désormais secrétaire général du SLECG.

Il faut rappeler que dans la matinée de ce vendredi, plusieurs syndicalistes avaient été mis aux arrêts par des agents des forces de l’ordre dans l’enceinte de la cour de la grande mosquée de Conakry (Fayçal). Ceux-ci étaient venus participer à la présentation du bureau élu hier à l’issue du congrès.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que leur libération n’est plus qu’une question d’heures, car le directeur national de la police, Tibou Kamara, ministre conseiller spécial du Président de la République et le procureur de la République ont déjà appelé Aboubacar Soumah pour lui en assurer.

 

Mamadou sagnane

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top