Actualités

Elections Communales : A Matoto, la distribution des cartes d’électeurs va bon train

Entamée le 6 janvier 2018, l’opération de distribution des cartes d’électeurs se poursuit sur l’ensemble du territoire national. A maints endroits, des citoyens se bougent pour retirer leurs cartes auprès des chefs de quartiers et chefs de secteurs. C’est le cas du quartier Tanéné-marché, dans la commune de Matoto, où les citoyens s’impliquent inlassablement en vue de pouvoir accorder leurs voix à au candidat de leur choix le jour du scrutin prévu pour ce 4 février.

Pour permettre à tout le monde d’entrer en possession du précieux document, le chef secteur de Kamouya a établi une méthode qui consiste à livrer les cartes à domicile. Alsény Diallo, estime que cela peut aider beaucoup d’électeurs qui n’ont pas le temps d’aller chercher leurs cartes « La distribution des cartes d’électeurs se passe très bien à notre secteur. Dans notre secteur, depuis le 6, nous avons pu distribuer près de 700 cartes aux électeurs. J’ai établi une méthode qui consiste à livrer les cartes à domicile. C’est-à-dire les jeunes qui m’accompagnent dans le processus, à chaque fois ils voient des cartes de personnes qu’ils connaissent, ils se chargent de les leur déposer à la maison afin. Nous estimons que de cette façon, nous parviendrons à distribuer le maximum de cartes avant la date butoir du 3 février, c’est-à-dire, la veille du scrutin. » Explique le chef secteur de Kamouya, dans la commune de Matoto.

Rencontré sur les lieux, assis sur un banc en train de trier des cartes en vue de retrouver la sienne, David Kolié, enseignant, se dit satisfait de la méthode de distribution et invite ses concitoyens à venir récupérer les leurs afin de pouvoir exprimer leurs voix le jour du scrutin. « Je suis venu récupérer ma carte pour que je puisse voter le 4 février. J’ai pris pour ma femme et mes deux enfants. A présent je cherche la mienne. Mais si on continue dans cet ordre-là, tout se passera bien. » Et d’ajouter « En tant que citoyens, il est de notre devoir de s’investir dans le processus électoral. C’est-à-dire récupérer sa carte et aller librement le jour du scrutin mettre le bulletin de son choix dans l’urne. C’est un devoir civique. Et par ailleurs c’est aussi un document important dans le cadre de la constitution de dossiers administratifs. Donc obtenir sa carte d’électeur est important au-delà des élections. » évalue M. Kolié assis à même sur un banc en train de chercher sa carte.

Pour Baldé Ramatoulaye, habitante du même quartier, tout bon citoyen a le droit de s’impliquer dans le processus électoral en vue de choisir les dirigeants aptes à développer sa commune.  « Je viens de prendre ma carte et j’invite les autres à faire de même. Il faut massivement voter et surtout voter utile. Au-delà des divergences politiques, il faut participer au choix des personnes qui peuvent faire l’affaire de la collectivité. Voter, un acte citoyen et surtout décisif pour le développement. Il faut donc faire le possible pour s’acquitter de ce devoir civique » Lance-t-elle.

La distribution des cartes d’électeurs est l’une des étapes les plus importantes du processus électoral. En ce sens que le citoyen ne peut valablement exprimer sa voix qu’à travers ce document qui résulte d’un recensement préalablement fait.

APAC GUINEE

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top