A LA UNE

A peine élu président du haut conseil des Guinéens de l’étranger, à peine éjecté : Djemory Kouyaté dit garder espoir

C’est le 25 janvier 2018 que les Guinéens résidant à l’extérieur ont décidé d’organiser une élection pour mettre en place leur bureau exécutif.

Objectif, participer au développement de la Guinée à travers les initiatives de développement et accompagner les autorités dans leurs politiques de développement.

Mais cette élection connaît des couacs. Les autorités ne s’y reconnaissent pas et invalident du coup cette élection qu’elles jugent irrégulière.

Rencontré dans la soirée de ce lundi, 29 janvier 2018, le tout nouveau président élu à la tête du haut conseil des Guinéens de l’étranger a apporté des explications relatives à l’annulation de cette élection par le ministre de la justice garde des sceaux.

« Comme vous le s’avez, les Guinéens résidant à l’extérieur ont décidé de se rencontrer en Guinée pour tenir leurs élections et procéder à l’installation du nouveau bureau pouvant mener les actions qu’ils envisagent pour le développement de la Guinée. Après le vote qui s’est tenu le 25 janvier ici à Conakry, vote à l’issue duquel j’ai bénéficié de la confiance de mes amis. A mon fort étonnement, les autorités par la voix de Me Cheick sacko , (Ministre de la justice garde des sceaux NDRL) a décidé d’annuler cette élection arguant qu’elle n’est pas conforme à la déontologie, tout en nous donnant la garantie qu’un nouveau vote va se tenir dans les jours à venir. Nous espérons qu’il va honorer sa parole. Nous n’avons rien perdu. Le fait de voir le ministre s’intéresser à la mise en place de notre bureau est pour nous une note d’espoir. Et nous allons dans les jours à venir le rencontrer pour lui en expliquer» a précisé Djemory Kouyaté.

Réagissant à l’information selon laquelle ses accointances avec Lansana Kouyaté seraient le principal mobile de l’invalidation de son élection à la tête du haut conseil des Guinéens de l’étranger, Djemory Kouyaté déclare avoir appris la même information par ouï-dire.

« C’est une information que j’ai apprise par des personnes ordinaires, je ne sais pas d’où et de qui est venue cette information. Ce qui est clair, je n’appartiens à aucun parti politique, je suis comme tout citoyen guinéen responsable qui aspire au développement de la Guinée », a-t-il rassuré l’opinion.

Reste maintenant à savoir si Djemory Kouyaté sera établi dans ses droits ou à quand se tiendront les prochaines élections consacrées à la mise en place de ce haut conseil d’autant plus que les agendas des uns et des autres sont chargés et ne peuvent éternellement rester en Guinée pour la reprise d’une élection qui pourrait tarder.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top