A LA UNE

Abbé Sylla ne partage pas le discours anti-occidental du président : «on a vécu ça au temps de Sékou Touré !»

Abbé Sylla, leader politique et homme d’affaires, séjourne actuellement en Guinée. Ce mardi matin, le président du parti NGR était l’invité des Grandes Gueules d’Espace FM. Les animateurs de cette émission lui ont demandé son avis sur les déclarations du président guinéen contre l’interventionnisme occidental en Afrique.

«Nous n’avons plus à faire avec ceux qui nous donnent des leçons, nous dire comment on doit gouverner nos pays, quand on sait qu’ils ont des problèmes de gouvernance dans leurs pays », s’était défoulé Alpha Condé à la clôture du 30ème sommet de l’Union africaine.

« Ce sont de propos un peu révolutionnaires, on a vécu ça au temps de Sékou Touré. Je crois que nous devons travailler avec tout le monde, tous les pays du monde, sans exception », a rétorqué ce matin, Abbé Sylla dans le studio de nos confrères d’Espace FM

A la question de savoir si ce « panafricanisme » aiguisé  du Président Guinéen ces dernières années  ne viserait pas à préparer le terrain pour un troisième mandat, l’invité des GG répond : « Non, je ne pense pas que cela soit l’objectif. Comme je l’ai dit, Alpha est d’une vielle génération qui a toujours cru à l’indépendance totale de l’Afrique. Mais aujourd’hui, l’ingérence en Afrique, surtout en Guinée…Nous sommes réellement libres, nous ne dépendons d’aucun pays. Économiquement, nous devons travailler avec tous les pays du monde ». 

Une différence de points de vue qui ne devrait pas poser problème entre le Chef de l’Etat et son allié qui, à moins qu’il y ait un autre objectif visé, a simplement jouit  de sa liberté de ne pas forcément dire  ce que l’autre veut entendre.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top