Actualités

Communales 2018 : les membres des CACV en formation à Conakry

A quelques jours des élections communales du 04 février 2018, la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) s’active pour les derniers réglages. C’est dans ce cadres qu’elle organise, à partir de ce mercredi 31 janvier 2018, un atelier de formation de deux jours en faveur des membres des Commissions Administratives de Centralisation des Votes (Cacv).

Objectif, partager avec les membres des différentes CACV, les questions relatives à leur organisation et à leur  fonctionnement, leurs missions légales et réglementaires relatives aux élections communales, le rôle et la responsabilité des membres des commissions administratives des centralisations de vote, les modes de sécurisation et de construction des procès-verbaux.

A Conakry, cette formation de deux jours se déroule dans un hôtel de la place. A l’occasion de lé cérémonie d’ouverture organisée à cet effet, le Directeur du département formation et accréditation à la CENI, Jacques Bonemi, n’a pas manqué de signifier aux participants, l’importance de faire preuve de responsabilité et d’attention.

«Comme vous le savez, les élections communales et locales sont des élections de proximité et les résultats qui en sortiront  vont forcément avoir une répercussion sur le fonctionnement des quartiers et des districts. Ce qui signifie que pendant le travail de centralisation et de réception des lots des procès-verbaux venant des districts et des quartiers, ces commissaires doivent faire preuve de responsabilité. Vous devez donc faire dans un premier temps une centralisation par districts et par quartier avant de faire la centralisation dans les communes. A cet effet, vous devez être attentif sur le terrain», a-t-il conseillé.

Les magistrats, selon Seydou Keita, le premier président de la cour d’appel de Conakry, constituent des acteurs indispensables pour l’organisation des élections communales. C’est pourquoi il les invite à assumer pleinement les missions qui leur sont confiées avant, pendant et après ces élections.

«Dans une démocratie moderne, il est réservé aux magistrats une place de soi. Celle de recenser les votes et de sécuriser les résultats. Nous avons une mission d’honorabilité, une mission de confiance. C’est pourquoi j’invite tous mes collègues à l’observation des principes qui régissent ces élections, à travailler avec conscience, à faire preuve d’honnêteté et de probité morale», a-t-il déclaré.

A noter qu’à l’issue de cette formation, les membres des CACV vont être déployés sur le terrain pour les élections qui devraient intervenir dans quelques jours.  

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top