A LA UNE

Accord entre Ethiopian et Guinea-Airlines : « les appareils voleront d’ici fin juin 2018 », espère Oyé Guilavogui

Un pas de géant serait franchi vers la réalisation de l’une des promesses faites par les autorités guinéennes depuis un peu plus d’un an, celle de voir des avions floqués aux couleurs nationales, survoler le ciel du pays et celui de la sous-région.

Cet ambitieux projet porté par la compagnie Guinée Airlines, qui, il faut le rappeler, est une filiale de la société GBM, connait une évolution majeure.

En effet, le holding de l’homme d’affaires, M. Mamadou Antonio Souaré, vient de parapher dans ce sens un partenariat avec la compagnie Ethiopian, l’une des plus des grandes du monde.

La signature de cet accord de partenariat, qui est une initiative rendue au propre grâce aux efforts de management de la partie guinéenne, avec le soutien de l’Etat, s’est déroulée dans l’après-midi du mardi 30 janvier dans les locaux de la compagnie Ethiopienne à Addis-Abeba.

C’était en présence du Directeur General d’Ethiopian Airlines et de Cheick Dème, représentant la nouvelle société aérienne guinéenne, ainsi que d’une forte délégation composée de hauts cadres de l’aviation civile conduite par le ministre d’Etat aux Transports, Oye Guilavogui et le ministre conseiller à la présidence, M. Ansoumane Condé, qui pour leur part, ont apporté la caution de l’Etat pour consolider et garantir le partenariat.

« Depuis un an, nous démarchons avec l’appui de l’ambassadrice guinéenne à Addis-Abeba. Aujourd’hui, c’est effectif. Tout le peuple de Guinée verra ce partenariat évoluer et se concrétiser. Nous serons attentifs et nous suivrons le déroulement de ce chronogramme pour que les engagements que nous avons pris, soient réalisés. Ça n’a pas été facile, il a fallu beaucoup de sacrifices côté Ethiopien pour parvenir à cet accord. Nous leur demandons d’être très clément à cause de notre jeunesse. Avec votre soutien nous parviendrons à créer la compagnie. Il y a des documents qui restent qui sont contenus dans le chronogramme et qui vont être réalisés avant la mise en route des appareils. Le business plan n’est pas prêt et ce sera la première activité à réaliser avant le 05 février et le reste va suivre », a rassuré le Ministre d’Etat aux transports, Oye Guilavogui.

 

« Nous sommes en partenariat avec beaucoup de pays africains et nous sommes en discussions avec d’autres. La raison est simple, c’est que nous avons la capacité et l’expertise d’appuyer ces pays. Je voudrais signaler que nous avons apprécié la rapidité et le professionnalisme avec lesquels nous avons mené les discussions jusqu’à parvenir à ce partenariat. Je vous en remercie à cet effet et je vous en félicite », s’est réjoui le Directeur général de la compagnie Ethiopian Airlines.

Au tour du représentant de Guinée-Airlines de clore la cérémonie.

Cheick Dème, qui est par ailleurs le conseiller chargé des relations extérieur et des finances du patron du groupe GBM, qui a engendré la société, a tout d’abord félicité le partenaire Ethiopien, le Président de la République, les ministres et toute la délégation présente.

Il a, au nom de son patron, rassuré ses interlocuteurs du respect des engagements qu’ils ont pris dans le cadre du partenariat.

A préciser que le partenariat consiste à mettre à la disposition de Guinée Airlines, d’abord pour un premier temps, trois avions pour desservir les capitales sous-régionales, puis des avions pour les lignes nationales.

La balle se trouve donc dans le camp de l’Etat qui doit mettre à cet effet les pistes locales à niveau pour que les avions puissent desservir les villes de l’intérieur du pays.

 

Nous y reviendrons !!!

 

 

De retour de Addis-Abeba

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top