A LA UNE

TP : Une société appelée Djura Maritech, proche de la ministre Oumou Camara, qui veut s’offrir tout

A mesure des Appels d’Offres concernant différents marchés, une société sortie de nulle part, crée de bric et de broc, pointe son nez dans les travaux publics et veut tout écraser sur son chemin.

Djura Maritech, ce nom qui dit forcément quelque chose aux acteurs du secteur, serait une société proche de l’actuelle ministre des travaux publics, Dame Oumou Camara, si elle ne lui appartient d’ailleurs.

Deux petits indices, et on gardera le meilleur pour d’autres dépêches :

-Primo : Djura Maritech, c’est cette société qui s’est alliée à la SCC, une société tunisienne, dans le cadre de l’Appel d’Offres pour les deux lots de Dabola-Kouroussa, financés par la BID.

Au terme des résultats provisoires, on apprend que la société tunisienne, aurait porté plainte contre le Gouvernement auprès du bailleur.

Deuxio : Djura Maritech, c’est aussi cette société qui serait en meilleure position pour s’offrir la route Coyah-Farimoriah. Le jeu de trictrac est en cours.

Au sujet de cette société, qui soudain, commence à donner du tournis, même aux majors du secteur, la seule question qui agite les milieux des TP, c’est de quelles expérience et compétence, se prévaut-elle, celle-ci, pour prétendre à de pareilles ambitions ?

Les enquêtes sont en cours pour plus de détails sur cette fameuse société.

 

Nous y reviendrons !

 

Focus mosaiqueguinee

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Moussa CAMARA

    4 février 2018 at 21 h 40 min

    Vous pouvez attribuer la propriété de cette entreprise à qui vous voulez et sans même voir aucun document juridique, c’est vraiment professionnel,si vous ne travailler au compte de mes concurrents je vous informe que cette entreprise est créée le 03/02/2011 de droit Guinéen et par un Guinéen. Djura Maritec dispose tous les équipements nécessaires pour produire sur place le béton bitumineux et l’appliqué comme les autres que vous connaissez. Son crime c’est d’avoir touché la dignité du monopole qui existe entre 3 ou 4 entreprises locales qui se partagent tous les marchés du secteur. Au lieu de combattre la prise en otage du secteur par les chinois; vous vous occupez d’une entreprise Guinéenne émergente par ce qu’on vous paye pour ça, sachez qu’un vrai guerrier meurt toujours avec son épée en main. Je suis dans mon pays j’emplois des Guinéens et la presse participe à l’assaut pour écraser l’élite locale. On peut mentir, diffamé et calomnié qui on veut en Guinée sans en être inquiété. Allez y. Si cette entreprise n’est sortie de nulle part, alors elle a été crée en Guinée comme les autres que vous connaissez et travaille avec les géants internationaux du secteur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top