Actualités

Journalistes bastonnés à l’Eco 3 : deux commandants ont été entendus par la justice (Haut commandement)

La procédure judiciaire engagée contre des gendarmes de l’Eco 3 de Matam, accusés de bastonner des journalistes, fait toujours parler d’elle dans la cité. Les journalistes qui se sont constitués partie civile, dénoncent une certaine lenteur. Le  Haut Commandement de la gendarmerie nationale, défend  à son tour que la plainte suit sa procédure normale.

Ce vendredi 02 février 2018, le Colonel Mamadou Alpha Barry, porte de la gendarmerie en a parlé à l’occasion d’une cérémonie organisée au siège de l’Unité spéciale de sécurisation  des élections communales.

«Le commandant de l’escadron de gendarmerie mobile numéro 3  de Matam a été entendu, le commandant de la brigade de recherche aussi. Pourquoi j’ai communiqué la dernière fois et ça irrité les patrons de presse ? Parce qu’ils étaient venus dans le but de rencontrer le Général qui n’était pas encore disponible. Si le général doit les rencontrer, c‘est n’est pas précisément les patrons de presse seulement, il faut que les hommes qui ont subi viennent eux-aussi», a expliqué Colonel Barry

«Je les ai entendus dire sur les ondes et les réseaux sociaux que leur affaire a été piétinée. J’étais obligé de communiquer pour leur faire savoir que tel n’est pas le cas, l’affaire est en cours. La justice va appeler les journalistes et nous les gendarmes. Et nous allons répondre », a-t-il  ajouté.

Il y a moins de trois jours, l’un des avocats des journalistes affirmait que la procédure est loin de suivre son cours normal.

Aissata Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top