A LA UNE

Communales 2018 : le député de Faranah et le ministre Ibrahima Kourouma, cités par la société civile pour fraude

Au cours d’une conférence de presse tenue cet après-midi à la maison commune des journalistes sur le processus électoral, la société civile guinéenne a d’énoncé des tensions au niveau de la région de Faranah.

 

Selon Sékou Koundouno, le député uninominal de ladite région, Honorable Oularé en complicité avec le deuxième questeur de l’Assemblée nationale, Fatoumata Camara a envoyé des bulletins fictifs dans cette localité.

 

« Un lot de cartes d’électeurs a été saisi par un groupe de jeunes  », a-t-il déclaré avant de d’indiquer que les cartes saisies et les auteurs sont actuellement à la disposition de l’USSEL.

 

Également dans la commune de Beyla, toujours selon Sekou Koundouno, le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire, Ibrahima Kourouma, a aussi été pourchassé par des jeunes parce qu’il avait ce matin un lot de cartes d’électeurs et de procurations.

Il faut noter que les images auxquelles fait allusion la société civile circulent déjà sur les réseaux sociaux.

Nous y reviendrons

 

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: #GuineeVote 2018 : retour sur une journée historique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top