A LA UNE

Communales 2018 : nos premiers constats à Fria

Ce dimanche, 04 février 2018 dans la circonscription électorale de Fria, ils sont au total, 53 441 électeurs appelés aux urnes pour s’acquitter de leurs devoirs civiques.

Sur 67 des 95 bureaux de vote sillonnés ce matin, plus de la moitié à ouvert avec un léger retard, à l’exception d’une dizaine de bureaux dans la commune urbaine qui ont ouvert entre 07h30 et 08 heures.

En plus du manque d’affluence,  des problèmes d’ordre organisationnel ont été notifiés dans certains bureaux de vote notamment dans le quartier Aviation 2, l’un des plus grands de la commune où dans les bureaux de vote n°1, 3 et 4, on ne constate pas la présence des observateurs,  même constat au bureau de vote n°2 A Tigué.
Pire dans les bureaux de vote n° 1 et 5, les membres desdits bureaux dénoncent et regrettent l’absence des agents de l’USSEL ( l’Unité Spéciale de Securisation des Élections). Même son de cloche au niveau des quartiers Tigué et Tabossy.

Joint au téléphone, une source proche de la CEPI (Commission Électorale Préfectorale Indépendante) de Fria préférant garder l’anonymat nous a confié que seuls 135 agents de sécurité sur 152 bureaux de vote étaient disponibles soit une différence de 17 agents à combler.

Dans les autres bureaux de vote parcourus, nous observons également la faible présence de certains partis comme l’UFC, l’UDG, l’UNED et l’UFR par endroit.

A rappeler que dans la commune urbaine, elles sont huit (8) listes dont une indépendante en compétition pour la conquête de la mairie de Fria.

Nous y reviendrons

Abdoulay GV

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top