A LA UNE

Communales 2018 : « j’ai pitié de la Guinée, la démocratie est malade », regrette Mamadou Diawara

Décidément, les cris de cœur des acteurs politiques guinéens après les élections communales d’hier dimanche, abondent dans le même sens, celui de dresser un tableau sombre du déroulement du vote.

Pour sa part, le Président du PTS  (Parti du Travail et de la Solidarité) affirme que la démocratie régresse dangereusement en Guinée. Mamadou Diwara va plus loin en estimant que la démocratie se portait mieux sous l’ère conté que maintenant, a-t-il affirmé dimanche soir dans la Grande soirée électorale organisée par l’URTELGUI.

Comme la plupart des acteurs politiques notamment de l’opposition, Mamadou Diawara déplore à son tour l’implication à outrance de l’administration et la dilapidation des deniers publics, pour, dit-il, influencer le vote des citoyens en faveur du RPG.

Lisez !!!

« J’ai pitié de la Guinée pour ce recul après tant de luttes. La démocratie est malade. Elle se portait mieux sous le régime Conté que maintenant. Pendant 25 ans, le RPG a lutté contre l’implication de l’administration avec des fonds publics, même si ce n’était pas vrai, mais aujourd’hui, les cadres avec les derniers publics vont détourner le vote des militants. A Siguiri, il y a un bourrage énorme d’urnes. Mais en dépit de tout, Dr Keita prend de l’ascendant, ce qui voudrait dire que les populations de Siguiri ne veulent plus d’un maire RPG à la tête de la commune », a réagi Mamadou Diawara sur les antennes de la synergie des radios privées de Guinée.

 

 

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top