A LA UNE

Communales 2018: « Ils vont nous tuer tous ici, mais ça ne passera pas », prévient un candidat indépendant arrivé en tête à Boffa

Les cris à la fraude à l’issue de ces communales tenues in extremis le du 04 février dernier, continuent de retentir un peu partout sur l’étendue du territoire national.

Le candidat indépendant de la commune urbaine de Boffa, Me Saïdouba Kissing Camara qui dit être arrivé en tête d’après les résultats, crie à la réduction de ses voix.

Joint ce mardi, 06 février 2018 par notre rédaction, il a accusé des cadres du parti au pouvoir de vouloir diminuer ses voix pour se les s’attribuer. Le tout avec la complicité de l’Union des Forces Républicaines (UFR) de Sidya Touré.

« J’ai gagné avec une majorité absolue, ils veulent me donner une majorité relative que je ne vais pas accepter. Depuis trois (3) mois, je travaille ici sur place. Il n’y a absolument rien à Boffa. J’ai accepté de venir sauver mes parents de cette pauvreté extrême. Après ces élections, j’ai gagné 13 conseillers sur 23. Maintenant ils veulent réduire ça et donner au RPG-Arc-en-ciel et à l’UFR qui est son complice. C’est ce que je ne vais pas accepter. 

Le Président de la République a appelé Kiridi Bangoura, l’insulter parce qu’ils ont promis qu’il allait gagner ici. Ils ont vendu les mines de Boffa aux chinois et ils savent que si je suis là, je vais leur barrer la route. Il ne reste que quatre procès-verbaux, ils veulent les manipuler en faveur du RPG Arc-en-ciel. Ils vont nous tuer tous ici mais, ça ne passera pas », a prévenu Me Saïdouba Kissing Camara, ancien président de l’ordre des huissiers de Guinée.

Il faut rappeler que les contestations des résultats ainsi que les dénonciations de fraudes et bourrages d’urnes se multiplient dans tout le pays.

 

Mamadou Sagnane

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top