A LA UNE

Communales 2018 : la coalition PADES rejette les résultats provisoires et exige la reprise des élections (Déclaration)

Suite à la proclamation du verdict provisoire des élections locales de dimanche dernier, la coalition PADES regroupant huit formations politiques dans tout le pays, parle d’un non événement.

Par la voie de son président, Dr Ousmane Kaba, en séjour à Kankan et se disant suffisamment armé de preuves, la coalition dénonce une mascarade électorale et exige ni plus ni moins qu’une reprise de ces élections.

Lisez :

« Mesdames et Messieurs, au vu de :

  1. L es votes massifs et multiples sur la base des milliers de cartes d’électeurs non distribuées      par les chefs de quartiers, des milliers de procuration délivrées par les CESPI et les CEPI, de l’existence prouvée des bureaux de vote fictifs
  2. L’exclusion forcée des représentants des partis politiques dans les bureaux de centralisation dans plusieurs circonscriptions électorales à travers le pays, ce qui est une violation flagrante de la loi
  3. L’implication et l’intimidation des préfets et sous-préfets ainsi que des cadres de l’Etat supposés être neutres
  4. Les proclamations tardives des résultats provisoires permettant des falsifications abusives des PV non signés pour la plupart. Ce qui a entrainé souvent des votes enregistrés supérieurs au nombre d’inscrits sur les listes électorales.

Mesdames et Messieurs, ces points suscités ont entrainé des altérations substantielles des résultats.

C’est pourquoi, la coalition PADES, par ma voie, rejette les résultats de cette élection et ne les reconnait pas.

Nous suggérons fermement que ces élections soient reprises purement et simplement. Je vous remercie ».

Propos transcrits par Mamadi CISSE, correspondant régional Masaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top