Actualités

Violences post-électorales : l’UFC se dit préoccupée (Déclaration)

 La Direction Nationale de l’Union des Forces du Changement (UFC) est vivement préoccupée par les actes de violence qui se déroulent à Conakry et à l’intérieur du pays après le scrutin Communal et Local du 04 févier 2018 et en déplore le triste bilan provisoire de sept (7) morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels importants.

  Le Président Aboubacar Sylla profondément choqué par ces crises, notamment la tragédie de Kalinko, localité de Dinguiraye, où des incendies de plusieurs cases, dans des affrontements présumés entre partisans du pouvoir et de l’Opposition ont provoqué la mort de cinq (5) nourrissons, condamne avec fermeté des violences gratuites d’une extrême cruauté.

  L’Union des Forces du Changement exige sans délai, l’ouverture d’une enquête judiciaire sérieuse et aboutie pour faire toute la lumière sur le bilan de ces journées de crises, afin de situer toutes les responsabilités pour faire répondre de leurs actes, les auteurs et commanditaires de ces forfaitures.

  L’UFC juge qu’à ce stade du processus électoral, alors que les opérations de compilations des résultats se poursuivent encore dans les Commissions Administratives de Centralisation des Votes (CACV) en attendant leur publication définitive par l’institution électorale, ces violences sont totalement incompréhensibles et inacceptables.

  L’Union des Forces du Changement invite la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ainsi que l’ensemble de ses démembrements à plus de diligence dans le traitement de la suite du processus du 04 février et de publier les résultats provisoires, effectivement sortis des urnes dans les conditions et les formes prescrites par la loi.

    L’UFC réitère son appel pressant aux partis politiques et aux listes indépendantes ainsi qu’à leurs partisans à s’abstenir de recourir à toute forme de violence et à  privilégier, dans le cadre des réclamations électorales qu’ils estiment fondées, les recours prévus et définis par les dispositions légales en vigueur.

    L’Union des Forces du Changement appelle les populations guinéennes au calme et à la retenue en tout et envers et contre tous, afin de préserver les fondamentaux de la République et de l’État de droit dans l’intérêt supérieur de la nation.

    La Direction Nationale présente aux nombreuses familles endeuillées par ces journées de crises, ses condoléances émues et sa compassion à l’ensemble des blessés et aux victimes d’actes de vandalisme.

Vive la Guinée !
Vive la République !

Conakry, le 08 février 2018
La Direction Nationale de l’UFC

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top