A LA UNE

Avis de grève du SLECG: « Nous ne suivrons pas une grève qui n’a pas de sens », réagit Souleymane Sy Savané

Alors que le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), version Aboubacar Soumah menace de déclencher une grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national, le secrétaire général sortant privilégie le dialogue et le sens patriotique.

Joint au téléphone par un reporter de mosaiqueguinee.com ce samedi, 10 février 2018, Souleymane Sy Savané s’est dit défavorable à la grève. Pour lui, seul le dialogue pourrait être valable pour une sortie honorable de crise.

« Nous, nous avons fait ce que nous pouvons faire, nous sommes passés par tous les moyens, nous avons sillonné tout le territoire national, nous avons essayé de faire comprendre aux autres que cela n’en vaut pas la peine, il est mieux de s’asseoir autour d’une table, discuter  et sortir de façon responsable et faire des analyses responsables. Ce n’est pas bavarder pour bavarder, mais il ne faut pas aussi dire des choses qui sont impossibles à l’heure actuelle. Ce qui est évident, nous ne suivrons pas une grève qui n’a pas de sens parce que ce n’est dans l’intérêt de personne  », a conclu le secrétaire général sortant.

À la question de savoir s’il était prêt à rencontrer Aboubacar Soumah afin qu’ils trouvent un terrain d’entente, Sy Savané tranche:

« Oui, mais nous sommes à un stade qui m’amène à dire que je ne peux rien faire sans me référer à mes collègues, c’est cela la réalité »,  déclare l’ancien secrétaire général du SLECG.

Qouiqu’il arrive, Aboubacar Soumah, le controversé secrétaire général du SLECG reste droit dans ses bottes et déterminé à relancer sa grève  le lundi prochain si rien n’est fait d’ici-là.

 

 

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top