A LA UNE

Dabola : le commerce partiellement paralysé dans la commune urbaine

Depuis les affrontements entre militants de l’UFDG et du RPG à Dabola le 06 février dernier, le commerce reste paralysé dans cette commune urbaine.

Selon les résultats des élections communales du 04 février, établis par la Commission Administrative de Centralisation des Votes (Cacv), le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel, remporte le plus grand nombre de sièges, 12 au total. L’UFDG a obtenu 8 sièges, un score qui ne reflète pas la vérité des urnes selon des militants du principal parti d’opposition. Ces derniers, toujours en colère, parlent aussi d’une ingérence du Préfet.

Depuis ces affrontements qui ont retenti jusqu’à Conakry où ils ont fait la Une de certains médias, la ville peine à retrouver son souffle habituel. Des magasins et boutiques restent fermés. Les violences signalées dans la sous-préfecture de Dogomet et l’assassinat de 5 personnes à Kalinko, une sous-préfecture de Dinguiraye non loin de là, ont attisé la peur dans la commune urbaine de Dabola.

Les jours à venir, la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni), devrait proclamer les résultats définitifs de la préfecture de Dabola. L’institution électorale pourrait confirmer les résultats donnés par la CACV.

Beaucoup craignent que ces résultats définitifs n’entrainent  encore des scènes de violence entre militants  de l’UFDG et du RPG dans cette ville qui est en train de perdre sa bonne réputation d’une cité  de quiétude.

Malgré ce risque encore persistant  d’un retour aux violences, aucune présence des forces de l’ordre n’est visible dans la ville pendant la journée.

Thierno Amadou M’Bonet Camara, depuis Dabola

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top