A LA UNE

Grève des enseignants : à peine nommé médiateur, Saïd Fofana fait appeler les grévistes

Ce lundi, 12 février 2018, les dissidents du SLECG ont mis à exécution leur menace de grève dans le secteur de l’enseignement.   Cet appel d’Aboubacar Soumah à l’endroit des enseignants, lui qui se fait passer pour un interlocuteur crédible des siens, crée un sentiment de psychose qui forcerait les parents à maintenir leurs enfants à la maison.

C’est certainement  pour palier ce désagrément,  mais aussi sans doute,  dissuader les esprits pessimistes  à sa réussite dans sa nouvelle fonction, que le nouveau médiateur aurait décidé  de jouer sa partition.

Celui qui s’est montré indifférent lors de son passage à la primature face aux crises du genre de l’époque,  aurait fait appeler les frondeurs du SLECG pour les inviter à une négociation. C’est du moins ce qu’on apprend de l’un des responsables de la communication de la fronde. Romeo l’a dit chez nos confrères de Gangan FM.

On attend de voir  si la volonté exprimée par l’ancien premier ministre  frise le populisme.

 

ML Cissé

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top