A LA UNE

Dabola : le mot d’ordre de grève largement suivi dans les écoles

Depuis le déclenchement d’une grève des enseignants par le syndicaliste Aboubacar Soumah, l’enseignement pré-universitaire est fortement paralysé dans la commune urbaine de Dabola, a constaté un reporter de Mosaiqueguinee.com.

Ce mardi matin, deuxième jour de grève, nous avons fait le tour des écoles de la place. De l’école primaire Tinkisso au lycée et collège Kémo Condé en passant par Barry Diawadou  et le groupe scolaire Famou, le constat est presque le même.

Les responsables interrogés disent avoir reçu des élèves qu’ils ont libérés, parce que, disent-ils, la plus des enseignants ne viennent plus depuis hier lundi.

Sauf au lycée et collège Kémo Condé, où nous avons trouvé quelques élèves en train d’étudier. Là aussi, il s’agit de salles de classe tenues par le proviseur lui-même. Aucun enseignant n’a répondu présent ce matin, nous dit-il en présence du président de l’APEAE.

Au cours de notre tournée dans ces écoles, aux environs de 9 heures, nous avons rencontré plusieurs élèves qui rentraient chez eux.

Par ailleurs, au lycée collège Kémo Condé et à Barry Diawadou les responsables nous ont fait savoir que des gendarmes sont allés lundi dans ces deux écoles, prendre la liste des enseignants présents.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top