Actualités

Drame de Kalinko (Dinguiraye): le président de l’Assemblée nationale vole au secours des victimes

Suite aux tragiques événements survenus dans la sous-préfecture de Kalinko au lendemain de la proclamation des résultats provisoires des élections locales, le président de l’Assemblée nationale était venu ce mardi, 13 février 2018, présenter ses condoléances aux ressortissants de cette localité. La rencontre s’est déroulée au quartier Hamdalaye, commune de Ratoma.

Dans son allocution de circonstances, l’honorable Claude Kory Kondiano a au nom du parlement, présenté les condoléances aux habitants de Kalinko avant d’inviter le peuple de Guinée à privilégier la raison.

« Je voudrais vous présenter mes condoléances pour toutes les vies humaines que nous avons perdues suite aux comportements de passion et de haine auxquels nous avons assisté, tout simplement parce que certains ne sont pas contents des résultats de ces élections de proximité. Je voudrais avec vous demander à mes compatriotes  de sortir de cette logique de passion dans laquelle ils sont enfermés pour privilégier la raison, car c’est seulement cette raison qui va amener les Guinéens à se donner la main, à s’asseoir ensemble pour enfin construire la Guinée, parce qu’avec cette façon de se comporter nous ne pouvons pas construire la Guinée mes chers frères, nous ne ferons que la détruire à tout point de vue en commençant par les êtres qui nous sont chers », a déploré le président de l’Assemblée nationale.

Comme il est de coutume dans nos cultures africaines en général et guinéennes en particulier,  Claude Kory Kondiano a remis une enveloppe symbolique de vingt-millions de francs guinéens aux familles des victimes en signe de compassion à leur douleur.

En remerciant le président de l’Assemblée nationale pour sa compassion à leurs douleurs, les ressortissants de Kalinko, par la voix de son porte-parole, Ismaël M’boye Kourouma exprimé tout le ressenti des populations de Kalinko de ce qui leur est arrivé  avant de solliciter des autorités, la présence effective de l’Etat et la punition des présumés auteurs de ces crimes.

« Nous vous demandons, la mise en place d’un P.A militaire pour toute la communauté en vue d’imposer la paix. Nous demandons aussi à l’Etat d’assurer la sécurité des citoyens parce que l’impunité est à la base de toutes ces histoires. Des gens commettent des crimes atroces et quelques moments après, ils sont relâchés. Alors, il faut que les autorités arrivent à identifier les coupables et les traduire devant la loi pour que nous restions toujours dans le cadre de la légalité et du droit », a vivement sollicité le porte-parole de la jeunesse de Kalinko.

À noter que le président de l’assemblée nationale était accompagné d’une fortement délégation de son département.

 

Alhassane Fofana

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top