Actualités

Violences postélectorale /grève des enseignants : la COJELPAID appelle l’Etat à prendre ses responsabilités

La Convergence des Jeunes Leaders pour la Paix et la Démocratie (COJELPAID) a dans une déclaration rendue public ce mardi, 13 février 2018, déploré les violences enregistrées dans la capitale et dans certaines villes de l’intérieur du pays.

D’entrée, la COJELPAID  a tout d’abord exprimé son indignation face à la multiplication des violences qui entraînent non seulement des pertes en vie humaines, mais aussi matérielles.

« Nous sommes au regret de constater que des personnes sont violées ,humiliées et tuées à la moindre occasion sans que justice ne soit rendue, des grèves a répétition accompagnées des pertes matérielles ,des droits de l’homme violés ,des destructions des biens publics et privés sans solution et sans précèdent, l’enseignement agonisé par défaut de vie décente des enseignants depuis des décennies .Ces facteurs inhumain ,abjecte et barbare viol honteusement tout le pacte historique de vivre ensemble dans la diversité chèrement acquis par nos héros et préservé par les communautés », a déploré la COJELPAID  par la voix de D’Hora Aboubacar Koïta.

Considérant que l’Etat a le devoir régalien d’assurer la sécurité des populations et leurs biens en tout lieu et en toutes circonstances, et regrettant l’inaction de l’Etat à la hauteur de ses responsabilités, la convergence des jeunes leaders pour la paix et la démocratie a formulé quelques recommandations. Cela dit-elle, pour trouver des solutions aux différentes crises qui secouent le pays.

Entre autres recommandations : le retour aux cours normaux dans les écoles et la stabilité dans la cité, la prise en charge immédiate en habitations et provisions pour l’ensemble de la population sinistrée de Kalinko, le traitement équitable de tous les cas de violation de droits de l’homme enregistrés ,la protection de l’ensemble de la population surtout en cette période de tumultes et d’incertitudes, de doubler les efforts pour rapprocher le gouvernement du mouvement syndical en grève….

Espérons que ces recommandations seront prises en compte par les acteurs concernés afin de freiner les multiples violences qui sont en cours dans la capitale.

 

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top