Actualités

Victime de pillage d’hommes en tenue militaire, le GOHA prend fait et cause pour Mamadou Mountaga Bah

Victime de pillage dans sa salle de prestation par dit-il des agents de la gendarmerie, au marché Koloma, dans la journée du lundi, 12 février 2018, Mamadou Mountaga Bah n’entend pas se limiter là. Il compte se battre pour récupérer ses biens.

Joint ce jeudi, 22 février 2018 par la rédaction de mosaiqueguinee.com, la victime, dans ses démarches de récupération de ses biens qui lui ont été spoliés par des hommes en tenue militaire, s’est d’abord rabattu sur le GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires). Depuis la saisine de son président, Mountaga nourri l’espoir de retrouver ses biens.

 « Depuis que j’ai informé le GOHA, plusieurs démarches ont été entreprises. Il a d’abord fait passer des communiqués sur les radios et le Général Ibrahima Baldé en personne a appelé Chérif Abdallah à qui il a promis de s’engager afin que je récupère mes biens. Mais jusque-là, rien. Et le GOHA a même promis que si je ne récupère pas mes biens qui s’évaluent à près de 15 millions de francs guinéens, d’ici le samedi, boutiques et magasins seront fermés sur toute l’étendue du territoire national. Parce qu’il y’a une preuve tangible qui atteste que ce sont des gendarmes. En plus du Général Baldé, le GOHA a adressé des lettres au ministère de la sécurité, de la défense nationale », nous a confié Mountaga Bah.

Reconnu pour ces menaces de fermeture du commerce, l’on attend alors de voir si le GOHA mettra cette fois sa menace à exécution.

Affaire à suivre.

 

Alhassane Fofana

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top