A LA UNE

Crise syndicale et politique : le GOHA hausse le ton

Face aux principales crises qui paralysent le pays, le Groupe Organisé des Hommes d’affaires (GOHA) a dans une déclaration dont mosaiqueguinee.com a copie, manifestement exprimé son  inquiétude vis-à-vis de la situation qui prévaut ce lundi, 26 février 2018.

Après avoir dénoncé les énormes pertes enregistrées chez les commerçants lors des manifestations de rue et crises, le GOHA est largement revenu sur les conséquences syndicales sur le commerce.

«Depuis la reprise de la grève des enseignants le 12 février dernier, l’environnement des affaires s’est une fois de plus dégradé et de nombreux opérateurs économiques ont subi d’énormes pertes lors des pillages sans compter toutes les difficultés qu’ils ont à exercer leurs activités en toute tranquillité.
Compte tenu de la gravité de l’heure, le GOHA invite les forces de défense et de sécurité à prendre toutes les mesures nécessaires pour sécuriser les lieux de commerce en général, les marchés et les supermarchés en particulier 
», a invité le président du GOHA.

En revanche, tout manquement dans la protection des commerces par les autorités pourrait, dit-il (GOHA) entraîner la fermeture des boutiques et des magasins  dans les prochains jours.

« Par ailleurs, si les mesures requises ne sont pas prises à temps opportun pour sécuriser les biens des opérateurs économiques tout au long de cette crise, le GOHA invitera ces derniers à surseoir à toute activité jusqu’au retour au calme afin d’éviter qu’ils ne subissent de nouvelles pertes », a-t-il martelé.

A noter que le président du GOHA a fait de la menace de fermeture des commerces, son arme de dissuasion. Reste à savoir s’il parviendra un jour à réussir à mettre l’une de ses menaces à exécution.

 

Alhassane Fofana

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top