Actualités

58ème anniversaire de la monnaie guinéenne : Dr Ousmane Kaba sur l’état de cette monnaie

1er mars 1960, 1er mars 2018, cela fait aujourd’hui, 58 ans, jour pour jour que se créait la monnaie guinéenne. Ce 1er mars 2018, la Guinée fête son anniversaire.  Un des reporters de mosaiqueguinée.com s’est intéressé à ce sujet et a rencontré ce jeudi 1er mars 2018, Dr Ousmane Kaba ancien ministre de l’économie et des finances, aujourd’hui dans l’opposition. Avec cet économiste, il a été question de sa lecture de la monnaie guinéenne et surtout les problèmes qui assaillent cette monnaie actuellement.

Mosaiqueguinee.com : Dr Ousmane Kaba, la monnaie guinéenne a été créée le 1er mars 1960 et cette date d’aujourd’hui marque l’anniversaire de la création de cette monnaie. En tant qu’économiste, quel regard vous portez sur cette monnaie ?

Dr Ousmane Kaba : Aujourd’hui c’est le 58ème anniversaire de la création de la monnaie guinéenne, je crois qu’il y a plusieurs aspects. D’abord l’indépendance monétaire de la Guinée est une bonne chose parce que  c’est elle qui complète l’indépendance politique d’un pays. Ceci dit, le fait d’avoir une monnaie indépendante en Afrique a aussi des inconvénients comme le fait d’être dans une zone monétaire comme la zone de Franc CFA, Parce que, ce qui menace beaucoup la monnaie indépendante, c’est l’inflation. Dans un pays comme la Guinée, malheureusement la gestion de la monnaie n’est pas indépendante du pouvoir politique puisque vous savez que c’est le Président de la République qui nomme le Gouverneur de la Banque Centrale et qui nomme les principaux dirigeants qui gèrent la monnaie, donc de temps en temps la pression politique est telle que la Banque Centrale émet énormément de monnaies pour financer les déficits budgétaires et ça,  ça  crée de l’inflation  et réduit le pouvoir d’achat des populations. C’est pourquoi, il y a des revendications salariales comme ce que nous vivons aujourd’hui, c’est aussi lié à la mauvaise gestion

Mosaiqueguinée.com : Nous constatons que dans nos différents marchés, les gros billets ont supplanté les petites coupures, est-ce que cela n’aura pas de conséquences négatives sur l’économie du pays ?

Dr Ousmane kaba : Oui bien sûr, quand il n’y a pas de monnaie divisionnaire ou de petites monnaies cela a tendance à encourager l’inflation. Mais, ce n’est pas le facteur fondamental, le facteur fondamental, c’est la création de la monnaie. Lorsque la masse monétaire augmente trop vite par rapport à l’augmentation de la richesse, nous avons l’inflation.

Mosaiqueguinée.com : vous avez été ministre de l’économie et des finances qu’est-ce qu’il faut faire pour renverser cette tendance qui joue sur l’économie du pays ?   

Dr Ousmane Kaba : Ce qui doit être fait, c’est de bien gérer la monnaie, ne pas accepter que le déficit de l’Etat soit financé par la Banque Centrale et le système bancaire d’une manière générale voilà ce qu’il faut éviter. Mais sur le long terme, je sais qu’il y a eu beaucoup d’avancées ici en Guinée,  mais de temps en temps, la pression est très forte comme ce qui vient de se passer lors de ces élections. Tout le monde a vu beaucoup de francs guinéens circulés dans les mains des autorités, évidemment cela peut avoir pour impact l’inflation. La chose monétaire est une chose extrêmement difficile qui demande énormément de caractère et d’indépendance de la Banque Centrale. C’est notre gros problème en Guinée. Cette indépendance de la banque centrale qui n’est pas encore assurée malheureusement.

 

Réalisé par Aissata Barry                          

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top