Actualités

An 58 de la monnaie guinéenne : Alpha Condé assigne de nouvelles missions à la BCRG

La Guinée a célébrée ce jeudi, 1er mars 2018, le 58ème  anniversaire de sa monnaie nationale. Monnaie créée le 1er mars 1960, soit deux ans après son accession à l’indépendance. Une cérémonie de commémoration de cette création a même été organisée ce jeudi, 1er mars 2018  à cet effet.

Objectif, faire le bilan des acquis dans le domaine monétaire de la Guinée et les défis à relever pour revaloriser davantage cette monnaie qui a du mal à s’imposer dans les échanges.

Selon Louncény Nabé, gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG), les reformes faites par son institution sous l’égide du chef de l’Etat ont permis de qualifier la monnaie guinéenne tant sur le plan de la macroéconomie que sur celui de la microéconomie.

« Apres les accords signés avec le Fond Monétaire Internationale (FMI) pour l’annulation de la dette PPTE, et l’étroite collaboration de la banque centrale et  la banque mondiale, nous avons pu  réduire le taux d’inflation de 21% à 1%, le déficit budgétaire de 12%
est à 2%, le renforcement de la stabilité de la monnaie guinéenne par rapport aux devises étrangères , la modernisation de l’administration financière avec le déploiement d’un nouveau système de comptabilité , la stabilisation du taux d’échange du franc guinéen
par rapport aux autres devises, les réserves d’échanges du pays qui sont reconstituées et qui passent de nos jours de deux semaines d’importations à plus de trois mois et demi, la modernisation du système comptable guinéen, le perfectionnement du système national
de payement, la rénovation des lois portant  statut de la banque centrale ,sur les crédits  ,le code des assurances »,
s’est félicité le gouverneur de la banque centrale.
Le Président de la République après avoir félicité le gouverneur de la BCRG pour ces  résultats obtenus et qui selon lui,  font la fierté de la Guinée, a assigné quelques missions aux cadres de la banque centrale.
« Vous devez vous battre pour renforcer à nouveau la crédibilité du gouvernement guinéen auprès  des institutions étrangères, maintenir cette stabilité monétaire, lutter contre le blanchiment d’argent,
travailler pour que la Guinée soit le premier pays à intégrer la zone monétaire ouest-africaine que compte créer la CEDEAO d’ici 2020. Cela pour d’avantage renforcer notre souveraineté monétaire et politique
comme l’ont toujours souhaité nos pères de l’indépendance »,
a demandé le Président de la République.

C’est par la visite du data center de la banque centrale et la pose de la première pierre du nouvel immeuble R+5 de la banque centrale que cette cérémonie a pris fin.

 

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top