Actualités

Grogne à l’Université Gamal: des Étudiants réclament leurs matricules

Des Etudiants en colère se sont attaqués ce mardi, 06 mars au bureau du doyen de la faculté des sciences et technique en santé, de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), pour disent-ils exiger l’obtention de leurs matricules.

Pr Mamady Cissé, se confiant à nous explique que ce sont des étudiants qui sont venus s’installer en classe, sans matricules qui se sont attaqués à son bureau pour exiger ce qui ne relève pas de leurs droits. Il pointe du doigt les cadres hautement perchés au niveau de l’administration publique. Ce sont eux qui, selon lui auraient installé ces étudiants fictifs. « Tout cela est soutenu par des gens qui sont au sommet de l’Etat jusqu’à la base et qui vivent de ça », regrette le doyen.

Par ailleurs, Pr Mamady Cissé, nous a laissé comprendre que les étudiants en colère lui ont confié qu’il y a certains parmi ces hauts cadres qui ont demandé le droit de cuissage à certaines filles étudiantes et d’autres ont réclamé de l’argent en échange des matricules. « Comme nous nous sommes inscrits contre cette pratique, ils ont dit aux étudiants de venir nous attaquer », se défend-t-il.

L’Etat a orienté il y a deux ans, 50 guinéens en médecine et la faculté a recruté 15 étrangers, mais en 2ème Année, la faculté s’est retrouvée avec plus de 400 étudiants, nous rapporte le doyen de la faculté.

« Ces étudiants se sont retrouvé en deuxième année à 475, et à la suite des résultats, il y avait 445 admis pour la troisième année, et parmi eux 300 et quelques étaient des étrangers et 87 étaient guinéens. Et à cause de ça, les gens ne sont pas contents parce qu’ils ont pris de l’argent avec les étudiants », a expliqué Pr Mamady Cissé.

Il faut noter que ces étudiants en colère, au-delà des dégâts matériels causés,  ont laissé un message sur le mur : « les matricules ou la mort ».

 

Affaire à suivre…

 

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

To Top